Rafaël Harvey-Pinard (Eric Bolte-USA TODAY Sports)

Chamboulements en attaque; encore Montembeault

PARTAGER

Martin St-Louis n’a pas voulu partager ses combinaisons en vue du match de ce soir, contre le Wild du Minnesota, mais il a confirmé que Samuel Montembeault et Michael Pezzetta allaient jouer.

Montembeault en sera à un deuxième départ de suite, après avoir effectué 28 arrêts sur 30 tirs, samedi, dans une victoire de 3-2 contre Chicago.

Pezzetta, lui, « profitera » de la blessure de Kirby Dach pour disputer son premier match de la saison. Il risque de jouer en compagnie de Jake Evans et Jesse Ylönen, sur le quatrième trio.

Deux matchs ne font pas une saison, mais St-Louis aime ce qu’il voit de son équipe jusqu’ici.

« Dans les deux matchs, j’ai aimé nos départs, on a bien sorti, analyse l’entraîneur-chef. Et les deux fois, on a eu des avances en troisième période. Je crois qu’on doit resserrer [le jeu] et mieux gérer les risques en troisième. J’ai aimé notre patience, tôt dans le match, et le fait qu’on ne s’est pas battus nous-mêmes. Et j’aime les résultats: on a eu trois points sur quatre. Mais on ne doit pas tomber en amour [avec notre jeu]. On doit continuer à s’améliorer. »

La blessure de Dach crée évidemment des chamboulements en attaque. Josh Anderson prendra sa place sur la première vague d’avantage numérique, tandis que Rafaël Harvey-Pinard prendra celle d’Anderson sur la deuxième.

« Andy va jouer là ce soir, c’est un autre droitier, note St-Louis. On a travaillé avec le groupe, et là on intègre Andy. Combien de temps ça va prendre [avant que ça fonctionne], je ne sais pas. Mais on va avancer ainsi et voir ou ça nous mène. On va devoir être patient. Andy et Kirby sont deux gros bonshommes, deux droitiers. Mais Andy est plus tireur et Kirby est plus passeur. On va voir comment Andy va s’ajuster et comment les autres vont s’ajuster à lui. Les gars vont devoir faire de bonnes lectures [de jeu]. On va travailler là-dessus. »

Harvey-Pinard a d’ailleurs confirmé, hier, qu’il allait être promu sur le premier trio avec Nick Suzuki et Cole Caufield.

Anderson risque donc d’aller sur le deuxième, avec Alex Newhook qui remplace Dach au centre, et Juraj Slafkovsky comme autre ailier.

Toujours en parlant au conditionnel, la ligne de vétérans, Pearson-Monahan-Gallagher, qui a bien fait samedi, pourrait demeurer intacte.

Garder le moral de Dach

Pour revenir à Dach, il a assisté à l’entraînement optionnel de son équipe, ce matin. « C’est bon pour tout le monde, croit St-Louis. On n’est pas dans la normalité avec lui, mais il faut trouver le moyen de garder son moral élevé. De le voir autour de l’équipe, ça va lui permettre de garder un bon moral, mais aussi celui du groupe. On va devoir gérer ça, car ce n’est pas facile à vivre pour un jeune joueur. On va l’aider. »

Eric Engels, de Sportsnet, a rapporté hier que Dach s’était déchiré le ligament croisé antérieur et le ménisque du genou droit. Si tel est le cas, il faut s’attendre à une absence minimale de neuf mois. Donc, aussi bien dire que la saison de Dach est terminée.

Le Canadien, lui, n’a toujours pas donné de diagnostic précis.

Martin St-Louis sur Marc-André Fleury, qui jouera sans doute son dernier match au Centre Bell, ce soir: « Tu n’as pas une longue carrière comme ça, avec du succès, sans être un compétiteur. Je ne le connais pas personnellement, mais de ce que je connais de lui, c’est un gars qui amène beaucoup d’enthousiasme à l’aréna et je pense qu’il est adoré de ses coéquipiers. Juste ces qualités-là, ça te fait jouer une longue carrière. »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES