Alex Turcotte (NHL.com)

Ces jeunes qui pourraient vouloir un nouveau départ

PARTAGER

Quand ça fait quatre ou cinq ans que tu as été repêché au premier tour et que tu n’as toujours pas réussi à t’établir dans la LNH, il y a lieu de se poser des questions.

Des questions de la part du joueur, à savoir si l’organisation t’a réellement donné de belles opportunités et si tu es encore dans ses plans.

Mais des questions de la part de l’organisation aussi, quant à ton talent, ton dévouement et ton réel désir de devenir un bon joueur dans la LNH.

Jetons un coup d’oeil aux jeunes repêchés au premier tour en 2018 et 2019 qui pourraient changer d’adresse cet été.

Filip Zadina, Detroit

Sixième choix au total en 2018, Zadina n’a récolté que 7 points en 30 matchs cette saison avec les Red Wings. Âgé de 23 ans, il n’a que 68 points en 190 matchs dans la LNH. Il lui reste encore deux années de contrat à 1,8 M$. Une autre équipe voudra-t-elle prendre une chance avec lui, à ce montant?

Oliver Wahlstrom, Islanders NY

Quand il a été repêché au 11e rang en 2018, on vantait le tir et les qualités de marqueur de Wahlstrom. Or cinq ans plus tard, il n’a que 32 buts en 161 matchs dans la LNH, dont 7 en 35 cette saison. Pas exactement le genre de joueur dont le DG Lou Lamoriello et l’entraîneur-chef Lane Lambert raffolent. Il est joueur autonome avec compensation cet été, à 22 ans.

Grigori Denisenko, Floride

Choix de premier tour des Panthers en 2018, le 15e au total, Denisenko n’a jusqu’ici joué que 26 matchs dans la LNH (7 passes), dont 18 cette année (3 passes). Celui qui aura 23 ans le 24 juin deviendra joueur autonome avec compensation le 1er juillet. Est-il encore dans les plans des Panthers?

Alex Turcotte, Los Angeles

Turcotte (5e) a été le deuxième joueur du programme de développement américain repêché en 2019, après Jack Hughes (1er). Mais alors que les Boldy, Knight, York et Caufield sont tous déjà dans la LNH, Turcotte n’a joué que quatre matchs avec les Kings cette saison, et 12 au total. Et il est toujours en quête de son premier point, lui qui ne casse rien dans la Ligue américaine. Avec une année de contrat à 894 167$ devant lui, est-ce qu’un changement d’air ferait du bien au jeune homme de 22 ans?

Vasili Podkolzin, Vancouver

Après avoir récolté 7 points en 39 matchs avec les Canucks, Podkolzin a terminé la dernière saison dans la Ligue américaine. Dixième joueur réclamé en 2019, le Russe n’a que 33 points en 118 matchs dans la LNH. À bientôt 22 ans (24 juin), fait-il encore partie des meilleurs espoirs des Canucks? Il a encore une année de contrat à 925 000$ à écouler.

Ville Heinola, Winnipeg

Heinola, 22 ans, cogne à la porte de la LNH depuis deux ans, mais ne parvient pas à l’ouvrir complètement et à la refermer derrière lui. Il a disputé 10 matchs avec les Jets cette saison et 35 depuis qu’ils l’ont sélectionné au 20e rang, il y a quatre ans. Il touchera 863 333$ la saison prochaine, à la dernière année de son contrat d’entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES