Jeff Gorton (La Poche Bleue)

CH: croissance, patience agressive et mot en p

PARTAGER

CLUB DE GOLF LAVAL-SUR-LE-LAC — Geoff Molson, Jeff Gorton, Kent Hughes et Martin St-Louis ont tour à tour parlé de « croissance » pour le Canadien, en 2023-2024, et continué de demander aux partisans de faire preuve de patience.

Gorton n’a même pas voulu prononcer le mot « séries », soit « playoffs » anglais, et il a plutôt parlé du mot en p. On se serait cru dans Harry Potter!

Ce mot en p, Gorton ne veut pas trop qu’il soit dans la tête des jeunes joueurs du Canadien. Pour lui, le plus important, c’est que l’équipe s’améliore.

« Si je pouvais résumer en un mot, je dirais croissance, a ciblé comme objectif le vice-président des opérations hockey. Une croissance sur le plan de l’équipe et des individus. J’ai le sentiment que nous avançons et que nous nous approchons [du but]. C’est un travail continuel. Je suis vraiment excité par tous nos joueurs et où nous allons. Le produit n’est pas fini, nous le savons tous. 

« Ce que je dis souvent dans les rencontres avec les joueurs est: Quelle est la prochaine étape? [What’s next?], ajoute Gorton. Pour moi, dans les prochaines semaines, nous aurons le camp des recrues. Qu’est-ce qui se passera? Qui se démarquera? À quel point se sont-ils améliorés? C’est ce qui se passe en ce moment. »

Le directeur général Kent Hughes appelle également à la patience. Oui, il a lancé à la blague que « c’est la coupe Stanley ou rien cette année », mais dans les faits, il sait trop bien que sa troupe est encore bien loin de sa 25e conquête.

« La plupart de nos joueurs ont 25 ans ou moins, souligne le DG. Donc, ils n’ont pas atteint leur plein potentiel. On veut de la progression dans leur jeu et s’il y a plus de maturité, on sera content et on grimpera au classement. L’effort doit être là pendant 60 minutes et c’est le cas depuis l’arrivée de Martin [St-Louis]. » 

St-Louis invente un terme

Parlant du coach, il a lui aussi parlé de « patience », mais d’une façon bien à lui.

« La patience est importante, mais c’est quoi que tu fais avec la patience? J’appelle ça de la patience agressive, image-t-il. Tu ne peux pas juste attendre. Je suis patient, mais je reste agressif avec le temps pour la façon que nous travaillons et ce que nous voulons amener. Je sais ce que nous faisons tous les jours avec notre temps. » 

Le mot de la fin au niveau des attentes revient au big boss hockey, Jeff Gorton:

« Je le dis depuis mon arrivée, nous cherchons à nous améliorer tous les jours. Je sais qu’il s’agit d’un cliché. Et je m’en excuse. Nous comptons sur plusieurs jeunes. Ils ont encore de la place pour grandir et nous devons leur permettre d’y arriver. »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES