Patrick Roy (Marc DesRosiers-USA TODAY Sports)

Cinq candidats pour diriger les Sénateurs

PARTAGER

Les Sénateurs ont congédié D.J. Smith, hier, pour nommer Jacques Martin entraîneur-chef par interim. À moins d’un revirement de situation, le vétéran de 71 ans est en poste uniquement pour finir la saison.

Qui pourrait ensuite lui succéder? Voici cinq candidats!

Daniel Alfredsson

Certains pensent que les Sénateurs l’ont nommé adjoint au vétéran Jacques Martin pour qu’il apprenne le métier pour ensuite prendre la pôle, la saison prochaine. Alfredsson, 51 ans, est adulé comme pas un dans la région de Gatineau-Ottawa, lui qui est assurément le plus grand joueur de l’histoire des Sénateurs. Mais il n’a aucune expérience comme entraîneur. Les Sénateurs suivront-ils le modèle du Canadien avec Martin St-Louis?

Patrick Roy

Roy a de l’expérience derrière un banc de la LNH, pour avoir dirigé l’Avalanche de 2013 à 2016. Il est ensuite retourné comme DG et entraîneur-chef des Remparts de Québec, en 2018, et a remporté la coupe Memorial, la saison dernière. À 58 ans, il a les compétences et l’expérience pour coacher dans la LNH. Et son arrivée dans le marché de Gatineau-Ottawa serait, il faut le dire, tout un coup de marketing pour une équipe qui ne captive pas toujours ses partisans.

Benoit Groulx

Groulx, 55 ans, est natif de Gatineau et il a connu beaucoup de succès à la barre des Olympiques, dans la LHJMQ, pendant une douzaine d’années. Il a passé les sept dernières saisons à la barre du Crunch de Syracuse, le club-école du Lightning de Tampa Bay. Il semble avoir fait le tour du jardin dans la Ligue américaine et attend sagement chez lui un appel de la LNH. Il a le tour avec les jeunes…

Claude Julien

Julien n’a pas dirigé dans la LNH depuis son congédiement à Montréal, en février 2021. L’ancien pilote des Bruins et des Devils est un Franco-Ontarien natif de Blind River. Make sense. Les Sénateurs misent toutefois sur plusieurs jeunes joueurs. Ils ont peut-être besoin d’une voix plus jeune que Julien, qui est rendu à 63 ans.

John Gruden

C’est le nom avancé par Bruce Garrioch, du Ottawa Sun. Gruden, 53 ans, est actuellement à la barre des Marlies de Toronto, dans la Ligue américaine. Il a été, avant ça, un an adjoint avec les Bruins, quatre ans adjoint avec les Islanders, quatre ans adjoint avec le Programme national de développement américain, un an en chef à Flint (OHL) et deux ans en chef à Hamilton (OHL).

Un mot en terminant sur Bob Hartley. Je le connais bien personnellement et il m’a souvent répété que s’il sort de sa retraite, ce sera pour joindre un club de la LNH qui a des chances de faire les séries dès maintenant. À 63 ans, il ne veut rien savoir d’une reconstruction. Est-ce que les Sénateurs sont vraiment proches des séries? Si Hartley juge que oui, il serait un excellent candidat. Non seulement parce qu’il a gagné dans la LNH, la LAH, en Suisse et dans la KHL, mais aussi parce que c’est un Franco-Ontarien parfaitement bilingue. Habile avec les médias, il pourrait rallier Gatineau et Ottawa à la cause des Sénateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES