NHL.com

Le malheur de Monahan n’a pas fait le bonheur de Dach

Repêché comme joueur de centre et utilisé à cette position lors de la majorité de ses trois années à Chicago et en début de saison à Montréal, Kirby Dach a loupé une belle occasion de revenir à sa position naturelle, samedi.

Dach a amorcé la rencontre au centre du deuxième trio, mais au début de la troisième période, Martin St-Louis l’a remis avec Cole Caufield et Nick Suzuki.

« On tirait de l’arrière, je voulais créer une étincelle, a-t-il précisé ce matin. Quand je les ai réunis, en troisième, j’ai senti qu’on était meilleur comme groupe. Des fois, comme coach, tu dois suivre ton instinct. Et là, c’est ce que mon instinct me disait [de ramener Dach avec Caufield et Suzuki]. »

C’est parfois quand on perd quelque chose que l’on se rend compte de sa réelle valeur. Ça semble être le cas avec Sean Monahan, qui ratera un troisième match consécutif (pied gauche), ce soir.

« Il est bon aux mises au jeu, il joue en désavantage et en avantage numérique, analyse St-Louis. Il joue un gros rôle pour nous. On a perdu un gros morceau, mais en même temps, ça donne la chance à d’autres. On doit avancer. On n’est pas pour rester là à l’attendre. »

Plus d’attaque de Dvorak?

En l’absence de Monahan, les quatre centres ce soir seront, dans l’ordre: Nick Suzuki, Christian Dvorak, Jake Evans et Rem Pitlick. C’est mince.

St-Louis a-t-il l’intention de demander à Dvorak de se concentrer davantage sur son attaque, vu que Monahan est encore absent et que Dach est de retour à l’aile?

« On demande à nos joueurs de centre de jouer sur 200 pieds, a répondu le pilote. Je ne demande jamais à D-Vo de jouer plus offensif ce soir et à Jake de jouer plus défensif, mettons. D-Vo est un bon passeur. Il voit bien la glace. Son premier choix, c’est de passer, pas de lancer. »

St-Louis sur les Flames

Ils jouent simple. La rondelle va sur 200 pieds assez vite. Ils amènent leur échec-avant, ils sont pesants. On va devoir gérer la pression. Quand on a joué contre Calgary, la semaine passée, on n’a pas eu beaucoup la rondelle. Il faut qu’on l’ait plus ce soir. En dumpant la rondelle à la bonne place, en amenant de la pression et en sortant rapidement la rondelle quand ils nous pressent.

PARTAGER :

Facebook
Twitter

AUTRES ARTICLES

Bonne fête Breezer!

Le chum Patrice Brisebois, qui anime La Poche Bleue Blanc Rouge après les matchs du Canadien, fête aujourd’hui ses 52 ans. Et il est toujours

La fille de Max Lapierre a du talent!

METAL!, la mascotte officielle du chandail « retro reverse » du Canadien, était de passage à La Poche Bleue mercredi. Pour l’occasion, Max Lapierre avait invité ses