Travis Sanheim (Robert Edwards-USA TODAY Sports)

Peut-on (déjà) parler de l’effet Brière à Philly?

PARTAGER

On en parle peu, mais les Flyers de Philadelphie constituent assurément l’une des plus belles surprises dans la LNH, au quart de la saison.

Absents des séries au cours des trois dernières saisons, les Flyers présentent jusqu’ici un dossier de 11-9-1. S’ils maintiennent la cadence, ils pourraient terminer avec 90 points, ce qui serait une hausse considérable comparée à leurs deux dernières saisons (61 et 75 points).

LA plus grosse surprise à Philly se nomme Travis Sanheim. À sa première année d’un contrat de 8 ans et 50 M$ — que plusieurs déploraient —, est le deuxième défenseur le plus utilisé de la ligue avec une moyenne de 26 m 01 s par match!

Il s’agit d’une hausse de près de six minutes par rapport à l’an dernier et de trois minutes par rapport à son sommet personnel de 22:58, établi en 2021-2022.

En plus, il domine les Flyers avec 16 points (2-14) en 21 matchs, lui dont le record personnel est de 35!

Sanheim est vraiment le pilier défensif d’un Top 6 complété par Cam York, Sean Walker (une bonne acquisition), Nick Seeler, Egor Zamula et Louis Belpedio.

Oui, ce même Belpedio qui a passé la saison 2021-2022 avecle Rocket de Laval, sans jamais être rappelé à Montréal. Le vétéran a 4 points (2-2) et une fiche de +6 en 12 matchs et a relégué le vieux Marc Staal au poste de septième défenseur.

Les retours de Couturier et Atkinson

En attaque, les retours en santé de Sean Couturier et Cam Atkinson font assurément du bien, eux qui ont 14 points chacun.

Joel Farabee, Travis Konecny et Owen Tippett continuent de produire, pendant que la recrue Bobby Brink surprend avec 10 points (4-6) en 16 rencontres.

Bref, un peu tout le monde contribue à Philly, y compris Carter Hart (6-5-0), qui affiche une efficacité de ,911, sa meilleure en quatre ans.

Après avoir repêché Cutter Gauthier au cinquième rang en 2022 et Matvei Michkov au septième en 2023, les Flyers ne semblent pas vouloir d’un troisième choix consécutif dans le Top 10.

Il est encore trop tôt pour parler de l’effet Daniel Brière, mais chose certaine, les Flyers sont surprenants.

Meilleurs marqueurs des Flyers

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES