Credit: Jerry Lai-USA TODAY Sports

Bowman et Quenneville peuvent revenir dans la LNH

PARTAGER

En octobre 2021, les Blackhawks ont été éclaboussés par la sortie publique de Kyle Beach, un ancien attaquant de l’équipe.

Pour rappel, il a révélé avoir été victime d’abus sexuel de la part de Brad Aldrich, l’un des membres du personnel d’entraîneurs. Dans la foulée de ces révélations, Stan Bowman, alors DG des Hawks, et Joel Quenneville, le coach à l’époque, ont été suspendus indéfiniment par la LNH pour leur inaction dans ce dossier, eux qui ont tassé l’histoire sous le tapis.

Deux ans et demi après cette affaire, la LNH vient d’annoncer qu’elle permet aux deux hommes de hockey de se trouver du boulot dans la ligue, à compter du 10 juillet.

C’est aussi le cas de Al MacIsaac, qui était vice-président aux opérations hockey des Blackhawks au moment des faits.

La ligue juge qu’après avoir participé à différents programmes et exprimés des remords sincères, Bowman et Quenneville ont fait amende honorable.

La décision en tant que telle ne surprend pas, puisque le bruit courait depuis quelques jours qu’elle était imminente.

En plus, Stan Bowman part déjà parmi les favoris pour remplacer Ken Holland comme DG des Oilers. Quand le président de l’équipe, Jeff Jackson, est arrivé l’an dernier, il avait déjà en tête d’attirer Bowman à Edmonton.

C’est tant mieux pour les trois hommes impliqués, mais méritent-ils vraiment cette deuxième chance dans la LNH? Après tout, les gestes qui leur ont été reprochés, et dont ils ont reconnu leur responsabilité, ne sont pas du tout anodins.

Disons qu’il y a un certain Kyle Beach qui doit être furieux dans son salon présentement.. avec raison!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES