Martin Brodeur (USA Today Sports)

Brodeur: « Il n’y a plus de gardien dominant »

PARTAGER

De passage à La Poche Bleue hier soir, Martin Brodeur a donné son avis sur la position de gardien, qui a passablement changé depuis son dernier match dans la LNH, le 2 janvier 2015.

« Tu n’as plus de gardien dominant comme dans l’temps », dit celui qui a disputé 1266 matchs au cours de sa brillante carrière.

Brodeur a notamment expliqué la philosophie des Devils du New Jersey — desquels il est le VP exécutif des opérations hockey — par rapport à la sélection d’un gardien au repêchage.

« Il faut comprendre que tous les gardiens ont une place dans ton organisation. Alors, si tu repêches un gardien eu Europe, tu peux le laisser là quelques années. Tandis que si tu repêches dans la LHJMQ ou la Ligue de l’Ontario, par exemple, tu n’as pas le choix de le signer en-dedans de deux ans et de l’amener dans ton organisation. »

« On essaie de trouver des perles en troisième, quatrième ou cinquième ronde », ajoute Brodeur.

D’ailleurs, depuis la sélection de Mackenzie Blackwood en deuxième ronde en 2015 (42e), les Devils ont repêché un gardien à chaque année, mais une seule fois avant la quatrième ronde. Il s’agissait de Nico Daws au 84e échelon, en 2020.

Akira Schmid, présentement considéré comme leur gardien du futur, a été sélectionné en 136e position en 2018.

Martin Brodeur sur les gardiens d’aujourd’hui et la philosophie des Devils au repêchage, c’est ici, à partir de 29:26:

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES