Credit: Jerome Miron-USA TODAY Sports

Buchnevich a accepté un contrat qui pourrait mal vieillir

PARTAGER

En milieu d’après-midi, Doug Armstrong a été pas mal actif pour préparer ses Blues en vue de la prochaine saison.

Outre l’acquisition de Mathieu Joseph et Radek Faksa pour une bouchée de pain, il a aussi accordé une prolongation de contrat à Pavel Buchnevich. L’attaquant est désormais un membre des Blues jusqu’en 2031, quand il aura 36 ans, avec un salaire annuel de 8 millions $.

Il deviendra donc le troisième attaquant le mieux payé du club, derrière Jordan Kyrou et Robert Thomas.

On s’entend que présentement, Buchnevich mérite chaque dollar de ce nouveau pacte, lui qui a gagné 5.8 millions $ annuellement au cours des quatre dernières campagnes. Depuis qu’il a été échangé aux Blues, il y a trois ans, il est passé du profil d’un attaquant qui flirtait avec le plateau des 50 points à un qui a dépassé la barre des 60 points chaque année.

La seule chose, c’est que l’ailier russe arrive à 30 ans et que tôt ou tard, il y a de bonnes chances que sa production décline. Il va donc devenir quelqu’un qui sera payé pour des services rendus, et non pour ce qu’il peut contribuer aux succès de l’équipe.

Même si le plafond salarial va augmenter, la nuance demeure importante. Le risque financier risque de miner les Blues si Buchnevich connaît un ralentissement offensif.

Quand Kent Hughes a mentionné, lors de son point de presse lundi, qu’il veut éviter de donner des contrats trop lourds à des joueurs qui peuvent amorcer leur déclin et qui peuvent nuire au Canadien, le pacte accepté par Pavel Buchnevich illustre très bien son propos.

Pour finir, si la majorité des observateurs et des fans ont applaudi l’entente acceptée par Juraj Slafkovksy, certains ont tout de même mentionné que c’est beaucoup d’argent pour un jeune joueur qui n’a qu’une bonne saison de 50 points à son actif.

J’ose le demander… Est-ce mieux un contrat à un jeune de 20 ans qui progresse bien, comme Slafkovsky, ou un qui peut devenir un boulet comme celui de Pavel Buchnevich?

Pour ma part, je préfère, sans hésiter, le move de Kent Hughes!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES