(crédit photo: David Kirouac)

Faire fâcher Josh autant que Joel

PARTAGER

Je pense qu’il est grand temps de féliciter Joel Armia et aussi les Canadiens d’avoir pris la décision de l’envoyer dans les mineurs en début de saison.

Le but était clairement de lui lancer un message et le moins qu’on puisse dire, c’est que le beau Joel l’a bien saisi.

En début de saison, ça allait tellement mal. Il ne faisait rien de bon et il n’avait même plus d’utilité au sein de l’équipe. Sa valeur était à zéro.

Depuis, il est méconnaissable et il est maintenant un exemple pour les jeunes de l’organisation. J’ai encore mes réserves en raison de son historique, mais c’est fou pareil le changement!

J’en ai vu des joueurs dans ma carrière se faire envoyer dans la Ligue américaine de hockey (LAH) comme coup de pied au derrière et oups, un tel se découvrait soudainement une blessure et l’autre boudait.

On s’entend, quand tu as goûté à la LNH, la dernière chose que tu veux c’est de retourner dans la LAH et manger des sandwiches au jambon pendant la ride d’autobus qui dure des heures.

Armia lui a décidé que ça n’allait pas se passer comme ça, se relever les manches et devenir le Joel Armia qui a tant fait rêver l’organisation du CH et les partisans. C’est rare que tu voies ça.

Lors des deux derniers matchs, il a amassé trois points, mais ce que je retiens surtout, c’est son différentiel de +5 lors des trois dernières rencontres, son jeu défensif (notamment en désavantage numérique) et SURTOUT son engagement.

C’est tout en son honneur et j’ai beaucoup de respect pour un gars comme lui qui prend la décision de se prendre en main au lieu de babouner.

Fâcher Josh Anderson

Alors qu’on voit maintenant le Joel Armia qu’on a toujours rêvé, peut-être que celui (ou ceux) qui a eu l’idée de génie d’envoyer le Finlandais avec le Rocket devrait regarder en direction de Josh Anderson…

Tu dois lui passer un message clair d’ici la fin de la saison et le mettre en furie. En furie pour qu’il arrive cet été en beau calvaire et qu’il fasse tout en son pouvoir pour changer la situation.

Présentement, il ne produit pas, il ne donne pas tout ce qu’il a, il est un mauvais exemple et il nuit à l’équipe. C’est un constat dur, mais c’est quand même la réalité. En ce moment, le CH est pogné avec Josh Anderson.

Il ne faut pas oublier que la saison prochaine, on passe aux choses sérieuses et les objectifs vont changer chez le Canadien.

Tu ne peux pas te permettre d’avoir de mauvais exemples dans ton équipe et SURTOUT qui gagnent beaucoup trop d’argent. Josh Anderson doit comprendre que ça suffit le niaisage!

Je reviens avec Joel Armia, ce qu’il a fait, c’est s’acheter du temps dans la LNH. S’il continue à jouer de cette façon, ça pourrait bien être à Montréal, mais sinon ça sera ailleurs. Une chose est certaine, Armia s’achète présentement des années dans la LNH.

Parce que dites-vous bien une chose, si tu es capable de fonctionner à Montréal avec la pression du marché, c’est connu dans la ligue que tu peux réussir partout! Joel l’a compris et ça serait une maudite bonne chose que Josh puisse le comprendre aussi.

Cet article a été rédigé en collaboration avec Marc-André Perreault

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES