Sportsnet

Jordan Harris: « C’est bon que ce soit réglé »

PARTAGER

Jordan Harris affichait un large sourire quand on l’a rencontré ce midi dans le vestiaire à Brossard, pour parler de sa prolongation de contrat de deux ans et 2,8 millions.

« Je suis vraiment content et honoré, a-t-il commencé par dire. C’est bon que ce soit réglé et de ne pas avoir à attendre à l’été. Je n’ai plus à penser à ça. J’ai encore beaucoup de travail devant moi, mais c’est un pas dans la bonne direction. »

Âgé de 22 ans, Harris en est à sa première saison complète avec le Canadien. Il totalise jusqu’ici 11 points en 47 matchs, avec un temps de jeu moyen de 18:26.

Aurait-il aimé que sa nouvelle entente soit plus longue? « Je crois que c’est correct. En fait, ce n’était pas vraiment ma décision [lire: celle de son agent et de l’équipe]. Mais ça s’est réglé assez rapidement et je suis content. On a commencé à négocier il y a quelques semaines et ça s’est réglé durant la pause. »

« Un rêve devenu réalité »

C’était la deuxième fois que Harris apposait sa signature au bas d’un contrat avec le Canadien, après celle du 26 mars 2022, après ses quatre saisons à l’Université Northeastern.

Le montant est certes différent, mais le feeling, lui, l’est-il aussi? « C’est un peu bizarre, avoue-t-il. C’est différent. Ce n’est pas un contrat d’entrée. C’est vraiment un rêve devenu réalité. Je travaille fort pour ça depuis longtemps. C’est spécial. »

Harris a disputé 10 matchs avec le Canadien, la saison dernière, avant de devenir un régulier cette saison aux côtés de trois autres défenseurs recrues, Kaiden Guhle, Arber Xhekaj et Johnathan Kovacevic.

« Je me sens beaucoup plus confortable que l’an dernier, estime-t-il. De plus en plus, je vois la game au ralenti. Martin St-Louis me donne de bons conseils et j’espère, un jour, me rapprocher de son niveau de jeu! »

Pas de grosse dépense

Jeune homme intelligent — St-Louis l’a dit lui-même lors de son point de presse tantôt —, Harris n’entend pas se lancer dans de folles dépenses même si, à partir de l’automne prochain, il recevra des payes de 107 692$ aux deux semaines (les joueurs de la LNH sont payés 180 jours par année).

« Je ne suis pas du genre à faire de gros achats, mentionne-t-il en riant. Je suis allé en vacances avec ma copine et ma mère durant la pause et c’était la première fois qu’on faisait un voyage du genre. C’était spécial. C’est une façon de redonner à ma mère, qui a passé beaucoup d’heures à l’aréna pour nous! »

Un bon petit garçon, ce Harris.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES