Credit: Sam Navarro-USA TODAY Sports

Keith Tkachuk plus ému que Matthew

PARTAGER

Le premier membre de la famille Tkachuk à soulever la Coupe Stanley est donc devenu Matthew, au grand plaisir du paternel, qui a versé quelques larmes à la suite de cette conquête.

Quel moment spécial pour cette famille tissée très serrée! Matthew a d’ailleurs souligné qu’il ne taquinerait pas son père et son frère puisqu’on retrouve une grande partie d’eux pour cette réussite.

Papa Keith était plus ému que son fiston Matthew, ce qui n’est guère surprenant. Tkachuk (père) n’est jamais parvenu à soulever ce précieux trophée argenté en 18 ans de carrière. Lors de sa prestigieuse carrière, Tkachuk affiche 89 rencontres éliminatoires, où il a récolté un total de 56 points.

Ça aura donc pris un total combiné de 2231 matchs avant de contempler un Tkachuk lever la Coupe Stanley au bout de ses bras. Ces moments familiaux étaient tellement touchants à observer!

Cela dit, Matthew souhaite et croit que son jeune frère soulèvera une Coupe Stanley très bientôt puisqu’il est bâti pour réaliser un tel fait d’armes. Cette facette est véridique, sauf que les Sénateurs d’Ottawa sont encore loin de ce tour de force… même avec l’ajout de Linus Ullmark.

Avant de réussir un tel fait d’armes, les Sens devront se créer une identité et développer celle-ci, surtout que tout est à reconstruire avec un nouveau groupe d’entraîneurs, Travis Green en tête.

Chez les Cats, cette culture est une œuvre peinte par Paul Maurice, Matthew Tkachuk et Sam Bennett, qui ont amené cette fougue, cette hargne et ce niveau d’engagement au sein du groupe.

Terminons ce bref billet avec une déclaration de Matthew Tkachuk aux partisans des Flames de Calgary, qui devait être emballés par ce gain des Panthers de la Floride sur leurs rivaux des Oilers d’Edmonton.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES