Pierre-Luc Dubois (John E. Sokolowski-USA TODAY Sports)

Kings: on n’a jamais trop de centres…

PARTAGER

Quand Pierre-Luc Dubois a été échangé aux Kings de Los Angeles, on a été nombreux à se demander comment allait se passer le ménage à trois, au centre, avec Anze Kopitar et Phillip Danault.

Deux mois après le début de la saison, force est d’admettre que tout roule comme sur des roulettes à L.A., avec une fiche de 15-4-3.

Kopitar continue d’être le centre le plus utilisé, à 19:26 de moyenne, et d’être le chef de file offensif, avec 21 points (10-11) en 22 matchs et une fiche de +13.

Malgré l’arrivée de Dubois, Danault est encore le deuxième centre le plus utilisé, à 17:21, soit une minute de plus en moyenne que Dubois.

Et, au risque de vous surprendre, Danault produit davantage que Dubois, avec 15 points (6-9) comparativement à 11 (5-6). Dubois se dirige donc vers une saison de 41 points, après en avoir récolté 63 à Winnipeg.

Espérons pour lui, et les Kings, qu’il se mette à produire davantage, sinon son contrat de 8 ans et 68 M$ va faire mal!

Évidemment, le fait que Kopitar, Danault et Dubois jouent tous plus de 16 minutes laisse bien peu de glace au quatrième centre, le vétéran Trevor Lewis, qui joue en moyenne 11:36.

Et quand tout le monde est en santé, Blake Lizotte, Jaret Anderson-Dolan et Quinton Byfield peuvent eux aussi jouer au centre.

Mais Byfield ne se plaindra assurément pas de jouer à l’aile du premier trio, avec Kopitar et Adrian Kempe. Le deuxième choix au total en 2020 est carrément en train de sortir de sa coquille, avec 18 points (6-12) et une fiche de +12 en 22 matchs.

Pour revenir à la ligne de centres, avec Kopitar, Danault et Dubois, les Kings peuvent viser haut. Haut comme un premier titre de la coupe Stanley depuis 2014? Oui. Surtout avec le système défensif mis en place par l’entraîneur-chef Todd McLellan.

Les trios des Kings (dailyfaceoff.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES