Tanner Pearson (Kyle Ross-USA TODAY Sports)

Le Canadien règle son problème de gardiens

PARTAGER

Le Canadien a réglé son problème de gardiens en échangeant Casey DeSmith aux Canucks de Vancouver, en retour de l’attaquant Tanner Pearson et d’un choix de troisième tour en 2025.

Tout comme Jeff Petry, échangé à Detroit il y a quelques semaines, DeSmith n’aura fait que passer à Montréal après avoir été acquis des Penguins, au début août.

À Vancouver, il aura la chance de seconder Thatcher Demko. Arturs Silovs et Spencer Martin sont les autres candidats au poste d’adjoint.

Pearson, âgé de 31 ans, a été blessé et limité à 14 matchs la saison dernière (cinq points). En 590 matchs dans la LNH, il totalise 133 buts et 139 passes. Il revendique trois saisons d’au moins 40 points: deux avec les Kings et une avec les Canucks, en 2019-2020.

Il touchera 3,25 M$ cette saison et deviendra joueur autonome sans compensation l’été prochain.

Pearson s’ajoute à la liste de candidats pour un poste sur les trois premiers trios du CH, avec les Suzuki, Caufield, Dach, Newhook, Monahan, Anderson, Dvorak, Slafkovsky, Gallagher, Harvey-Pinard et Ylonen. Avec tout ce trafic, vous comprenez qu’Armia, Evans et Pezzetta sont destinés à commencer sur la quatrième ligne… ou dans les estrades.

Hughes ne voulait vraiment plus de Hoffman!

Le fait que Kent Hughes ait échangé Petry et DeSmith aussi rapidement prouve, de un, qu’ils n’ont jamais vraiment été dans les plans, et de deux, à quel point il voulait se débarrasser de Mike Hoffman, échangé à San Jose dans la transaction à trois équipes avec les Penguins.

En tout et partout, le sacrifice de Hoffman (et de Rem Pitlick) aura permis au Canadien d’obtenir Pearson, Gustav Lindstrom, Nathan Légaré et des choix de deuxième, troisième et quatrième tours en 2025. Bien joué!

Pour revenir à la situation des gardiens à Montréal, Cayden Primeau devra déloger Jake Allen du poste d’adjoint de Samuel Montembeault, sans quoi il devra être soumis au ballotage avant d’être cédé à Laval. Hughes pourrait également tenter de l’échanger lui aussi, mais la demande ne risque pas d’être très grande.

Le « problème » des gardiens n’est donc qu’en partie résolu. La suite s’annonce intéressante lors du camp d’entraînement.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES