Photo: Eric Bolte-USA TODAY Sports

Le CH à deux points des séries après 25 matchs

PARTAGER

CHRONIQUE – « Sommes-nous trop durs envers le Canadien? » s’est demandé Maxim Lapierre lors du podcast La Poche Bleue, dimanche soir. J’aurais tendance à dire que oui.

Que m’auriez-vous répondu si je vous avais dit, avant la saison, que le Canadien jouerait pour ,500 (11-11-3) après 25 matchs? Et qu’il serait à seulement deux points du Lightning de Tampa Bay et de la dernière place donnant accès aux séries dans l’Est?

C’est pourtant le cas et on est passé la Thanksgiving américaine, étape qui nous donne souvent une bonne idée de ce à quoi ressemblera le classement final rendu à la mi-avril.

Non, ce n’est pas souvent des picassos, comme dirait Martin St-Louis. Oui, le Canadien n’a que cinq victoires à la régulière, le pire total dans la LNH à égalité avec Seattle, Chicago et Toronto. Je répète: Toronto!

Mais au final, le Canadien joue tout de même pour ,500, ce que bien peu de médias et de partisans prédisaient au début octobre.

Si le Canadien veut se maintenir dans la course aux séries, il devra assurément connaître de meilleurs débuts de matchs. Seulement neuf fois, il a marqué le premier but. Il a une fiche de 6-2-1 lors de ces matchs. Lors des 16 autres? Elle est de 5-9-2.

Seulement six fois, il a mené après 20 minutes de jeu (4-1-1). Seulement quatre fois, il a eu l’avance après 40 (4-0-0). À 17 reprises, il a amorcé la troisième période avec un retard, et il a remporté seulement quatre de ces matchs (4-10-3).

Pas facile de gagner lorsque tu joues presque constamment du hockey de rattrapage. C’est difficilement physiquement, mais aussi mentalement.

Parlant du mental, il faut donner crédit à la jeune équipe du Canadien d’être allée chercher six victoires en prolongation ou en fusillade. Là où la pression est à son comble, là où chaque erreur peut te mener à la défaite, le CH trouve un moyen de gagner. Trois fois, grâce à Cole Caufield.

Les jeunes joueurs du Canadien vont apprendre de tous ces matchs en prolongation ou en fusillade. Ils vont améliorer leur « dureté du mental », comme dirait Bob.

Top 10 des marqueurs du Canadien

Et quand on dit « dernier tiers », c’est 25e ou pire pour l’attaque, la défense, le désavantage numérique, les tirs pour et les tirs contre. Et il est rendu 23e pour l’avantage numérique.

Bref, Martin St-Louis et ses adjoints ont encore beaucoup, beaucoup de travail devant eux. Mais dans le sport, ce n’est pas comment, mais combien. Et le « combien » du CH le place à deux points des séries après 25 matchs.

Et ce, même si Kirby Dach, son centre numéro deux, a déjà raté 23 matchs et qu’il ne rejouera plus cette saison. Même si David Savard, son défenseur numéro deux, a déjà raté 20 rencontres.

Sans oublier Rafaël Harvey-Pinard, qui a raté 12 duels, Christian Dvorak, qui en a raté 10, Jordan Harris, qui en a raté 9, Arber Xhekaj, qui en a raté 8, et Kaiden Guhle, qui en a raté 4. Et là, Alex Newhook va devoir s’absenter jusqu’en février. « Quand ça va ben, ça va ben ».

 « Oui, mais les gardiens ont sauvé plusieurs matchs »… c’était le cas lors des six premières semaines du calendrier, mais plus là, mis à part Samuel Montembeault (,913!). À preuve, Jake Allen et Cayden Primeau n’arrêtent même pas 90% des rondelles dirigées vers eux.

Avec Allen et Primeau, le CH gagne 33% de ses matchs (5 sur 15). Avec Montembeault, c’est 60% (6 sur 10)!

Les gardiens de but

Il ne s’agit pas ici de mettre des lunettes roses et de dire que tout va bien chez le Canadien. On le répète, il y a beaucoup, beaucoup de choses à améliorer.

Mais considérant les nombreuses blessures, la jeunesse de l’équipe et l’étape où elle est rendue dans sa reconstruction, de voir le Canadien à ,500 après 25 matchs a de quoi surprendre.

Maintenant, si vous êtes contents que l’équipe performe mieux que prévu ou déçus car peut-être qu’elle ne repêchera pas dans le Top 10 en juin prochain, ça, ça vous appartient.

Il reste quand même encore 57 matchs à jouer.

Le Canadien mène la LNH avec 20 buts de la part de ses défenseurs

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES