Credit: Sam Navarro-USA TODAY Sports

Leon Draisaitl ne s’est pas mis la tête dans le sable

PARTAGER

Leon Draisaitl a assené un coup directement à la tête d’Aleksander Barkov, alors que les deux patins du numéro 29 ne touchaient plus la glace, à la fin du deuxième round entre les Oilers et les Panthers.

L’attaquant de puissance des Oilers a été chassé pour rudesse, mais n’a reçu aucune sanction par la suite. Aucune amende. Aucun match de suspension. Nada. Si son nom avait été Derek Ryan, par exemple, fort probablement que le département de la sécurité aurait sévi à son égard.

Depuis cet événement inquiétant, qui a envoyé Barkov dans le vestiaire sans retour au jeu, Leon Draisaitl a été très silencieux. Par contre, à la suite de l’entraînement matinal d’avant-match, l’Allemand a été cuisiné à cet effet et il ne s’est pas planté la tête profondément dans le sable.

«Je ne suis pas un joueur qui aime cette partie du jeu – blesser d’autres joueurs ou quelque chose comme ça. Je l’ai surpris dans un endroit malheureux.»

Le hockey demeure le sport le plus rapide au monde, où peu de secondes se retrouvent devant un joueur lorsque celui-ci arrive à pleine vitesse pour mettre un adversaire en échec.

Ce coup à la tête de Barkov était toutefois un coup salaud qui aurait dû être puni… mais je suis persuadé que Draisaitl n’avait pas l’intention de sonner Barkov. Quoique Brad Marchand a indiqué au préalable que les joueurs en séries tentaient de s’envoyer à l’infirmerie l’un et l’autre.

La bonne nouvelle de ce triste chapitre: Aleksander Barkov se sent bien, donc il sera en mesure de batailler contre les Oilers. Le meilleur remède pour se venger: enfiler un troisième gain consécutif afin de prendre les devants 3 à 0 dans cette finale dominée par les Cats.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES