© Jim Rassol-USA TODAY Sports

Leon Draisaitl parle de sa situation contractuelle

PARTAGER

Leon Draisaitl peut parapher un nouveau pacte avec les Oilers d’Edmonton à partir du 1er juillet, mais on dirait que cette signature ne viendra pas hâtivement.

Selon les dires du numéro 29, ça pourrait prendre un certain temps avant de comprendre ce qu’il souhaite et ce que les Oilers veulent: «Il va falloir du temps pour comprendre ce que je veux et ce que les Oilers veulent!».

Au passage, il a tout de même lancé qu’il aimait plus que tout être un membre des Oilers d’Edmonton.

Lors de la prochaine saison, Draisaitl écoulera la dernière campagne de son accord de 68 millions de dollars, signé pour une période de huit ans. Ce pacte lui permet d’ailleurs d’empocher un salaire moyen de 8,5 millions $.

Avec la qualité de joueur qu’il est, c’est carrément une aubaine pour les Oilers, mais le clan de Leon réclamera certes plus de 14 millions de dollars en passant à «GO».

Son agent Andy Scott a certes comme objectif d’amener son client au sommet des joueurs le mieux rémunérés du circuit Bettman. En ce moment, au sommet de la liste, la palme revient à Auston Matthews, qui recevra, à partir de 2024-25, un salaire moyen de 13,25 millions $.

Draisaitl, qui jouait malgré une fracture à une côte et une autre à un doigt en séries, a atteint le plateau des 100 points (106) pour une cinquième fois en carrière en 2023-24. Depuis le lancement de son parcours au sein de la LNH, il présente une fiche de 850 points, incluant 347 filets, en 719 duels.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES