Cole Caufield (Eric Bolte-USA TODAY Sports)

Les bonnes équipes trouvent toujours un moyen…

PARTAGER

Les Kings de Los Angeles ne sont peut-être pas les plus spectaculaires, mais ils sont drôlement efficaces. Ils l’ont à nouveau prouvé en première période, où ils ont pris une avance de 2-0 sur le Canadien.

Les Kings n’ont à peu près rien donné défensivement (1er dans la LNH), ont muselé le jeu de puissance du Canadien à deux reprises (2e en désavantage numérique) et ont marqué deux buts (2e en attaque) pour bien se positionner dans leur quête d’une 11e victoire consécutive sur la route.

Le Canadien n’a pas été dominé. Il a même décoché quelques bons tirs sur Cam Talbot, mais ce dernier a fait ce qu’il fait depuis le début de la saison, c’est-à-dire les arrêts clés, derrière une équipe franchement bien structurée défensivement.

Drew Doughty a donné une avance aux Kings de 1-0, à 8:13, en étant patient à la droite de Samuel Montembeault, avant de glisser la rondelle entre ses jambières pour son septième but de la saison.

Puis, à 17:46, Quinton Byfield a lui aussi réussi son septième de la saison sur un vrai but de power forward.

Le gros 55 s’est amené avec beaucoup de vitesse dans l’aile droite, a contourné Kaiden Guhle, a baissé l’épaule gauche pour couper devant Montembeault et contourner sa jambière droite pour marquer. De toute beauté.

Guhle a d’ailleurs complété le premier vingt à -2, tout comme Tanner Pearson.

Byfield a complété la première période avec un but et une passe et son joueur de centre, Anze Kopitar, avec deux aides.

Preuve que les Kings jouent bien défensivement, un seul joueur du Canadien a plus d’un tir et il s’agit de… Mitch Stephens.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES