© Sam Navarro-USA TODAY Sports

Les Sénateurs magasinent Erik Brannstrom

PARTAGER

Celui qui avait été annoncé comme le prochain Erik Karlsson lors de son arrivée à Ottawa pourrait bien être sur le départ. C’est du moins ce que rapporte le chroniqueur Bruce Garrioch. Le jeune défenseur Erik Brannstrom, en qui les attentes étaient très élevées quand il a été acquis dans la transaction envoyant Mark Stone à Las Vegas, n’a jamais su s’établir et devenir un joueur important au sein de la formation canadienne. Les Sénateurs sont maintenant à la croisée des chemins et doivent décider s’ils souhaitent le garder dans l’équipe ou non.

Il semble que Steve Staios envisagerait de s’en séparer en concluant un échange avec une autre organisation du circuit. Ottawa possède plusieurs arrières gauchers, et les performances du hockeyeur de 24 ans ne sont pas suffisamment convaincantes pour justifier sa rétention.

Si aucune transaction n’est finalisée d’ici dimanche soir, les Sens devront choisir s’ils veulent soumettre une offre qualificative au Suédois qui deviendra agent libre le 1er juillet. S’ils décident de ne pas le faire, le jeune homme pourrait négocier avec n’importe quelle équipe dès lundi. Cela représenterait une perte énorme pour Ottawa qui l’avait acquis à gros prix en 2019. Les attentes étaient si élevées à son égard qu’à l’époque de l’échange, Pierre Dorion avait qualifié Brannstrom de « meilleur espoir défensif ». Il n’est pas tout à fait devenu le joueur dominant qu’on anticipait.

En 266 matchs dans le circuit Bettman, l’ancien choix de première ronde a accumulé 69 points, dont 7 buts. Il a connu sa saison la plus prolifique en 2023-2024, avec une récolte de 20 points en 76 duels.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES