© Perry Nelson-USA TODAY Sports

LNH : une vague de rachats en marge du 1er juillet

PARTAGER

Le marché des joueurs autonomes ouvre dans quelques heures et les différentes formations du circuit Bettman se préparent en vue de cet événement d’envergure.

De nombreux échanges ont déjà été effectués avant, pendant et après le repêchage pour faciliter la venue de nouvelles forces fraîches lundi.

C’est maintenant au tour des rachats de contrats de se faire aller à travers la LNH. Plusieurs ententes ne conviennent plus à des organisations qui ont peu de marge pour manœuvrer.

  • Les Oilers d’Edmonton, on le sait, devront prolonger plusieurs joueurs à court terme et ont besoin de tout l’argent disponible pour mener à bien cette opération. Devant cette éventualité, ils ont décidé de placer au ballottage le gardien Jack Campbell dans le but de racheter le reste de son entente. Après avoir connu du succès du côté de Toronto, Edmonton avait jugé bon, en 2022, de lui offrir un juteux pacte de cinq saisons avec une moyenne annuelle de cinq millions $. Il n’a cependant jamais été en mesure de répéter ses performances en Alberta et a passé une grande partie de son temps dans la Ligue américaine. Son impact sur la masse salariale pour les prochaines années va comme suit : 1,1 millions $ en 2024-2025, 2,3 millions $ en 2025-2026, 2,6 millions $ en 2026-2027, et 1,5 millions $ de 2027 à 2030.
  • Les Blue Jackets, eux aussi, souhaitent se débarrasser de mauvais contrats et Adam Boqvist est l’un de ceux qui vont faire les frais de cette décision. Certes, le jeune défenseur offensif n’a jamais été en mesure de faire sa marque dans la ligue, mais il est quand même surprenant de compter le huitième choix au total en 2018 parmi ceux qui verront leur entente être rachetée. Cependant, il ne serait pas étonnant qu’une équipe tente sa chance avec le natif de Falun en Suède. Je lance ça comme ça, mais Kent Hughes pourrait peut-être décider qu’il vaut la peine de prendre le risque, lui qui aime beaucoup les anciennes sélections de premières rondes qui tardent à se développer (Kirby Dach, Alex Newhook). En 209 matchs dans la LNH, Boqvist a amassé 85 points. Il restait une année à son entente qui lui rapportait 2,6 millions $.
  • Du côté de Winnipeg, c’est Nate Schmidt qui est envoyé au ballottage dans le but de racheter sa dernière année de contrat qui lui octroie 5,95 millions $ annuellement. Le défenseur gaucher de 32 ans n’a pas su livrer la marchandise au Manitoba, ne récoltant que 14 points en 63 duels cette saison. Son impact sur la masse salariale des Jets sera environ de 2,7 millions $ en 2024-2025 et de 1,6 million $ en 2025-2026.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES