Logan Cooley (Joe Camporeale-USA TODAY Sports)

Miracle en vue en Arizona?

PARTAGER

Les Coyotes de l’Arizona ont été l’une des équipes les plus actives durant l’entre-saison, au point qu’on doit les placer parmi les formations les plus améliorées en vue de 2023-2024.

Est-ce que ce sera assez pour les ramener en séries pour la première fois depuis 2020? Et pour seulement la deuxième fois depuis leur présence en finale de l’Ouest (contre les Kings), en 2012?

Sans doute que non. Mais cette bande de « joueurs mal-aimés », qui jouent dans un « aréna junior », amorcera la saison sans aucune pression.

On est encore (et toujours) en mode reconstruction en Arizona, malgré les ajouts cet été de Jason Zucker, Nick Bjugstad et Alexander Kerfoot, en attaque, et de Matt Dumba, Sean Durzi et Troy Stecher (deuxième séjour en Arizona), en défense.

La plus grosse addition des Coyotes devrait toutefois être la recrue Logan Cooley, repêché après les Slovaques Juraj Slafkovsky et Simon Nemec, en 2022.

On croyait d’abord que Cooley retournerait à l’Université du Minnesota. Mais non, à 19 ans, il a décidé de faire le grand saut.

Cooley est peut-être le seul à avoir le potentiel de chauffer Connor Bedard dans la course au trophée Calder. Le centre amorcera assurément la saison dans le Top 6 des Coyotes, peut-être au centre de Jason Zucker et Dylan Guenther, un autre jeune.

Clayton Keller, Barrett Hayton et Nick Schmaltz devraient former le premier trio. Keller, on sait ce qu’il va donner. La clé ici sera la progression de Hayton et l’état de santé du fragile Schmaltz.

Matias Maccelli, Nick Bjugstad et Lawson Crouse pourraient compléter le Top 9, devant une quatrième ligne composée d’Alex Kerfoot, Jack McBain et Travis Boyd.

Défenseurs et gardiens so-so

En défense, JJ Moser, Matt Dumba, Juuso Valimaki, Sean Durzi et Troy Stecher semblent être assurés d’un poste. Les jeunes Victor Soderstrom et Vladislav Kolyachonok feront la lutte aux vétérans Josh Brown et Travis Dermott pour le dernier poste disponible.

Ce groupe défensif — qui a des failles, on va se le dire — jouera devant les gardiens Karel Vejmelka et Connor Ingram, assurément l’un des pires duos de la LNH.

Les Coyotes, de retour en séries? Allumez des lampions tout de suite!

Mais ils feront assurément mieux que l’an dernier. Il ne faut jamais sous-estimer une bande de joueurs qui n’ont rien à perdre. Surtout quand elle est menée par André Tourigny…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES