Credit: Perry Nelson-USA TODAY Sports

Oilers: un gros «talk» à l’entraînement

PARTAGER

Les Oilers d’Edmonton se retrouvent dans les cordages, eux qui tirent de l’arrière 0-3 face à l’équipe la plus engagée de la dernière décennie. On peut blâmer Stuart Skinner et le pointer responsable des déboires des siens, mais dans les faits, Kris Knoblauch attend le réveil de ses gros canons.

Combien de buts ont inscrits Connor McDavid, Leon Draisaitl, Zach Hyman, Ryan Nugent-Hopkins et Evan Bouchard? Un gros total de ZÉRO. Donc soyons cléments avec Skinner: il n’est pas reconnu coupable pour les problèmes actuels des Oilers. Même si certains le critiquent, les Oilers trouvent une façon de perdre en ÉQUIPE.

Cela dit, afin de revigorer une attaque qui somnole, Glen Gulutzan, l’entraîneur adjoint responsable des attaquants et de l’attaque massive, a tenu un dialogue avec son groupe d’attaquants. On souhaite certes renouer avec nos repères et trouver une façon d’évoluer moins en périphérie.

Lors de cet entraînement, Evander Kane et Darnell Nurse, vivement critiqué une fois de plus hier, brillaient par leur absence. Kane devrait rater un second duel successif, alors que Nurse pourrait déclarer forfait pour la joute numéro 4. Le brigadier format géant joue avec une blessure au haut du corps, qui l’empêche d’être pleinement efficace…

Cela dit, Knoblauch a jonglé quelque peu avec ses combinaisons, donnant encore un joueur de soutien à Leon Draisailt, en plus d’un vétéran (Corey Perry) de 39 ans qui a les jambes très lourdes. Warren Foegele reviendra donc à la gauche de Leon, lui qui a inscrit un but en échappée jeudi soir.

Le quatrième match de cette série finale de la Coupe Stanley aura lieu samedi, dès 20 heures, toujours au domicile bruyant des Oilers d’Edmonton. Les amateurs méritent certes un meilleur sort, tout comme le Canada, qui attend une prochaine Coupe Stanley depuis 1993.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES