La Poche Bleue

Pascal Vincent: « C’était très émotif »

PARTAGER

Il y a une semaine, Pascal Vincent a dirigé son premier match au Centre Bell en tant qu’entraîneur-chef dans la LNH, derrière le banc des Blue Jackets de Columbus.

« C’était très émotif », a avoué Vincent hier au micro de La Poche Bleue, lui qui a commencé sa carrière d’entraîneur comme adjoint avec les Lynx de Saint-Jean, en 1994.

Vincent a ensuite été adjoint, puis en chef des Régents de Laval-Laurentides-Lanaudière dans le midget AAA de 1995 à 1999, avant d’accepter le poste de directeur général et entraîneur-chef des Screaming Eagles du Cap-Breton, dans la LHJMQ.

De 2008 à 2011, il a occupé les mêmes fonctions avec le défunt Junior de Montréal, avant de servir d’adjoint chez les Jets de Winnipeg pendant cinq ans.

Les Jets l’ont ensuite nommé en chef de leur club-école, le Moose du Manitoba, où il est demeuré jusqu’en 2021, avant d’accepter le poste d’entraîneur associé à Columbus.

Puis, juste avant la saison, la promotion tant souhaitée: celle de devenir entraîneur-chef des Blue Jackets, à 52 ans, 29 ans après ses débuts derrière un banc.

« Encore à ce jour, je n’ai jamais été congédié. Je dois faire quelque chose de bien », disait-il avec fierté, hier.

Écoutez-le raconter son premier match au Centre Bell, ici, à partir de 1:09:02:

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES