Credit : Natalie Shaver/OHL Images

Sam Dickinson a un penchant pour Montréal

PARTAGER

La rivalité historique entre le Tricolore et les Leafs remonte à de nombreuses décennies et il est rare d’entendre qu’un résident de l’une ou l’autre ville apprécie l’équipe adverse. Cependant, lors d’une entrevue accordée à TSN durant le combine à Buffalo début juin, Sam Dickinson, l’un des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage, a révélé être un fan du CH. Originaire de Toronto, il a expliqué les raisons derrière son attachement au club montréalais.

« Mon père était un partisan de Montréal, donc j’ai été un peu forcé à le devenir. On avait beaucoup d’objets des Canadiens de Montréal, des chandails et des souvenirs dans le sous-sol et rien qui ne se rapportait à Toronto. Il déteste les Leafs. Il a dit que moi et mon frère devons détester les Maple Leafs et être des partisans de Montréal. On s’est donc fait à l’idée. » – Sam Dickinson

C’est flatteur pour l’organisation qu’un Torontois adore le Tricolore. Le joueur qui est projeté en début de première ronde pourrait être toujours disponible au cinquième échelon lorsque Kent Hughes s’amènera au podium. Même si le club a un besoin criant à l’attaque, peut-être qu’un défenseur de sa trempe, qui a inscrit 70 points cette saison, pourrait tout de même intéresser le CH. Qui sait, peut-être que cette « déclaration d’amour » envers le Bleu-Blanc-Rouge fera pencher la balance en sa faveur.

Lors de la même entrevue, l’arrière de 18 ans a également admis que les questions des Canadiens étaient, pour lui, les plus difficiles, en raison de leurs particularités par rapport à celles des autres formations.

« Tout le monde a entendu la question de Utah concernant Uber, mais pour moi, c’était l’entrevue avec Montréal. Il y avait quelques questions intéressantes et d’autres hypothétiques. C’était plaisant et différent du reste. » – Sam Dickinson

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES