Photo: Nick Turchiaro-USA TODAY Sports

St-Louis: « Il faut que ça change! »

PARTAGER

En congé hier, le Canadien a repris l’entraînement ce matin, à Brossard, en vue de son duel de samedi contre les Capitals, au Centre Bell.

Après la pratique, Martin St-Louis a évidemment été invité à commenter la blessure au haut du corps de Kaiden Guhle, qui sera évalué de façon quotidienne.

« Toujours focuser sur la game collective, répond-il sans hésiter. Le groupe, il faut qu’il soit plus fort qu’un individu. Je pense qu’on a plus de profondeur et d’expérience que l’année passée. Moi, ça ne m’inquiète pas. Je sais que vous [les médias], ça vous inquiète beaucoup, mais pas moi, parce qu’on a plus de profondeur. On n’arrête pas parce qu’on perd un ou deux gars. On continue. Tu contrôles ce que tu peux contrôler… »

Parlant de « contrôler ce que tu peux contrôler », St-Louis espère que son équipe sera plus disciplinée samedi. De un, parce qu’Alex Ovechkin est de « l’autre bord », mais de deux, parce que le Canadien domine la LNH avec 85 minutes de pénalité, 24 punitions mineures et 19 occasions en désavantage numérique!

Dire qu’il est indiscipliné cette saison est presque un euphémisme. « Ça, il faut que ça change et on travaille là-dessus. Tu peux avoir n’importe quel plan de match, si tu prends les punitions que l’on prend… il faut serrer la vis là-dessus. Ça ne dérange pas ce que tu fais à cinq contre cinq si tu prends des punitions de même », a dit le pilote avec sa franchise habituelle.

Selon les chiffres de capfriendly.com, le Canadien a amorcé la saison en étant la deuxième plus jeune équipe de la LNH, derrière Buffalo. Est-ce que cette indiscipline peut être attribuée à la jeunesse? Après tout, qui dit jeunesse dit parfois mauvaises décisions ou mauvaise gestion des émotions.

« Ça fait partie de ça un petit peu, concède St-Louis. Je ne pense pas que ce sont des punitions paresseuses. Ce sont des punitions où on travaille et on essaie de regagner la rondelle, mais tu dois faire attention à comment tu fais ça. Travailler fort, ce n’est pas assez. Il faut que tu travailles de façon intelligente. Il faut être en contrôle de nos bâtons. »

Suzuki doit être meilleur

Sur un tout autre sujet, St-Louis a reconnu que Nick Suzuki est capable de beaucoup mieux. Après trois matchs, le capitaine n’a qu’une passe et un différentiel de -4.

« Je te dirais, et Nick te dirait ça aussi, il faut qu’il soit meilleur c’est sûr, avoue St-Louis. Mais c’est une longue saison et c’est un gars qui a une longue histoire dans la ligue. Je ne suis pas inquiet qu’il va s’en remettre. Avec le nombre de minutes qu’il joue et son rôle, il faut que Nick nous en donne plus. Mais ce n’est pas quelque chose qui m’inquiète. »

En l’absence de Kaiden Guhle, même si St-Louis n’a pas voulu le confirmer, il faut s’attendre à ce que Justin Barron dispute son premier match de la saison, samedi.

Barron, 21 ans, a récolté 15 points en 39 matchs, la saison dernière, après son rappel de Laval.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES