© Charles LeClaire-USA TODAY Sports

Steven Stamkos: l’histoire d’amour avec le Lightning semble terminée

PARTAGER

Selon l’agent de Steven Stamkos, Don Meehan, celui-ci se retrouvera sur le marché des agents libres à partir du 1er juillet. Ce n’est pas évident de croire un tel dialogue, mais tout indique que Julien BriseBois n’atteint pas les demandes du clan Stamkos. Avec le peu de manœuvres sous le plafond salarial chez le Lightning de Tampa Bay, on pouvait humer cette situation des miles à la ronde.

Apercevoir Stamkos à l’intérieur d’un nouveau maillot c’est aussi inconcevable que de voir Alex Ovechkin et Sidney Crosby quitter leur formation respective vers d’autres cieux. Ces trois joueurs-là sont exceptionnels et ils ont réalisé un éventail de faits d’armes avec la concession qui les ont sélectionnées.

Depuis la campagne 2008-09, Stamkos enfile un tricot des Bolts et c’est avec celui-ci sur le dos qu’il a fait scintiller la lumière rouge à 555 reprises, qu’il a joué 1082 matchs, qu’il a récolté 1137 points et qu’il a inscrit un total de 60 buts en 2011-12. C’est également avec ce clan qu’il a joué six saisons avec une légende qui arborait le numéro 26, soit Martin St-Louis.

Au niveau des trophées, toujours comme membre du Lightning, il est question de deux Maurice Richard (meilleur buteur), d’un Mark Messier (meilleur capitaine) et de deux Coupes Stanley… Ce n’est pas mince comme récolte au sein de la même formation, lui qui a été le premier choix au total de l’encan 2008.

Le dernier accord de Steven Stamkos était de huit ans et 68 millions de dollars, pour un salaire moyen annuel de 8,5 millions $. Celui-ci était en vigueur du 29 juin 2016 et il s’achèvera officiellement le 30 juin à partir de 23 heures 59. À la suite de cette heure fatidique, il deviendra officiellement libre comme l’air.

Les Red Wings de Detroit pourrait devenir un domicile séduisant pour Stamkos en raison de sa relation avec Steve Yzerman, qui a siégé sur le fauteuil de directeur général du Lightning de 2010 à 2018. À moins qu’il devienne le mentor de Connor Bedard chez les Blackhawks de Chicago? #OnJase

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES