Crédit: Compte X de @StuCowan1

Aatos Koivu: Saku lui a donné un conseil important

PARTAGER

Certains critiquent le choix d’Aatos Koivu au 70e rang, mais en troisième ronde, peu importe l’échelon, si les Canadiens de Montréal pensaient que c’était le moment, donnons leur raison.

Le jeune homme était excessivement heureux de devenir un membre des Canadiens de Montréal. C’est d’ailleurs avec le grand sourire aux lèvres qu’il a observé sa mère crier, alors que son père sautait partout dans la maison familiale à la suite de l’appel de Kent Hughes.

Évidemment, si quelqu’un était fier de cette sélection, c’est bien le paternel, qui n’a pas tardé à prendre son fiston dans ses bras en lui disant à quel point il était fier de lui. Lors des prochains jours, c’est évident que Saku jacassera en profondeur de son expérience avec le bleu-blanc-rouge.

Concernant l’étoffe de son père, le «petit» Koivu est conscient que tous les amateurs de la Sainte-Flanelle sortiront les comparaisons entre eux, mais le jeune homme est confiant de tracer son propre itinéraire.

Saku lui a d’ailleurs déposé un conseil à mettre dans sa poche arrière pour la suite des choses: «Il n’y a pas d’urgence, chacun a son propre chemin, c’est le mien. J’étais un peu petit et je n’avais pas de force alors que tous les autres en avaient, alors j’ai dû me concentrer sur l’entraînement, me laisser grandir et ne pas trop me précipiter…»

Puisqu’il est question de créer sa propre histoire, Aatos se compare plutôt à Sebastian Aho qu’à son propre père. Ses points forts, selon lui, demeurent son coup de patin, son tir et sa capacité à lire le jeu.

Koivu, tel que rapporté par Priyanta Emrith, ne participera fort probablement pas au camp de développement de la semaine prochaine. Il préfère demeurer du côté de la Finlande afin de poursuivre son entraînement et ajouter du tonus à sa charpente un peu frêle.

Si jamais vous n’avez pas visionné l’entretien entre Aatos Koivu et Anthony Martineau lors du Combine, gâtez-vous pour les cinq prochaines minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES