Jake Guentzel (Charles LeClaire-USA TODAY Sports)

Attaquants: cinq noms à surveiller d’ici la date limite

PARTAGER

William Nylander, des Maple Leafs, Sam Reinhart, des Panthers, et Steven Stamkos, du Lightning, seront assurément les trois plus gros noms à pouvoir tester le marché de l’autonomie, l’été prochain.

Mais on s’entend qu’avec la situation actuelle de leur équipe respective, ils ne seront pas échangés d’ici la date limite des transactions, le 8 mars.

Alors, qui pourrait l’être? Top 5 des attaquants qui pourraient être échangés d’ici la date limite!

Jake Guentzel, Penguins

Vous êtes surpris de voir son nom? Guentzel, 29 ans, en est à sa dernière année de contrat à 6 M$. Tant et aussi longtemps que Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Kristopher Letang joueront, on le sait, les Penguins vont chercher à être compétitifs et à tenter une « dernière poussée ». Ils vont sans doute vouloir retenir les services de Guentzel, mais en auront-ils les moyens? Et deux, voyant que les Penguins sont sur la pente descendante, le 59 voudra-t-il rester à Pittsburgh? C’est sa chance de décrocher un contrat de plus de 50 M$…

Elias Lindholm, Flames

Lindholm se retrouve dans une position similaire à Guentzel. À 29 ans, il a la chance de gagner le gros lot. Ça va faire la file pour embaucher ce centre droitier polyvalent, qui touche seulement 4,85 M$ cette saison. Les Flames n’ont que 13 victoires en 32 matchs (13-14-5) et n’ont pas un groupe d’espoirs très prometteur. Lindholm se voit-il à long terme à Calgary? Si les Flames croient que non, ils pourraient l’échanger dans les prochains mois.

Sean Monahan, Canadien

À 1,985 M$, difficile de trouver un meilleur rapport qualité-prix parmi les attaquants possiblement joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet prochain. Monahan, 29 ans lui aussi, a 19 points en 31 matchs. Il pourrait rendre de fiers services en attaque, en désavantage numérique et au cercle des mises au jeu à équipe aspirante à la coupe Stanley, sur un deuxième ou un troisième trio. Kent Hughes voudra-t-il l’échanger ou encore sera-t-il tenté de retenir ses services pour continuer de servir de grand frère aux jeunes joueurs du CH? Ou pourquoi pas les deux: un échange en mars et une entente en juillet pour qu’il revienne à Montréal?

Vladimir Tarasenko, Sénateurs

Les Sénateurs n’ont que 11 victoires en 26 matchs et à moins d’un miracle, ils vont rater les séries pour la septième année de suite. Tarasenko touche 5 M$ et pourra devenir UFA le 1er juillet. Se voit-il vraiment rester à Ottawa? Probablement pas. À 32 ans, il n’est peut-être plus le marqueur de 35 buts qu’il a déjà été à St. Louis, mais il a quand même 19 points (6-13) en 24 matchs. Il est encore capable de jouer dans à peu près dans n’importe quel Top 6.

Adam Henrique, Ducks

Les Ducks se dirigent eux aussi vers une autre exclusion des séries. À 34 ans, Henrique a 18 points (10-8) en 30 matchs et touche un salaire de 5,825 M$ pour la dernière année de son entente. Est-il encore dans les plans des Ducks, comme « mentor »? Sinon, il pourrait être une option sur le troisième trio d’une puissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES