nhl.com/canadiens

Ça va prendre (éventuellement) plus de poids en attaque

PARTAGER

BROSSARD – Après les tests médicaux et physiques d’hier, le Canadien a effectué une mise à jour des gabarits des joueurs présents au camp des recrues.

Un constat: le CH est petit en attaque. Très petit même. Des 15 attaquants présents, seulement 4 font 6’1’’ et plus: Isaac Dufort (invité), Emil Heineman, Jakov Novak et Florian Xhekaj. Les 11 autres font tous entre 5’7’’ et 6’0’’.

Et il n’y a aucun poids lourd parmi les meilleurs espoirs du CH en attaque: Filip Mesar est 5’10’’ et 179 lb, Joshua Roy est 6’0’’ et 192 lb, Owen Beck est 6’0’’ et 197 lb, Sean Farrell est 5’9’’ et 181 lb et Riley Kidney est 5’11’’ et 181 lb.

Parmi les meilleurs prospects offensifs, seul Emil Heineman est un colosse, à 6’2’’ et 202 lb.

Déjà à Montréal, Kirby Dach et Juraj Slafkovsky font partie du présent et du futur du club et font tous les deux 6’3’’ et plus de 210 lb.

Mais Nick Suzuki, Cole Caufield et Alex Newhook font tous moins de 6’0’’. Ça va prendre, éventuellement, plus que Dach et Slafkovsky autour d’eux pour les « protéger », leur donner de l’espace sur la glace et assurer une présence imposante devant le filet.

Imposants en défense

En défense, c’est tout le contraire. Les meilleurs espoirs sont imposants. Il suffit de penser à Logan Mailloux, 6’3’’ et 220 lb, David Reinbacher, 6’3’’ et 209 lb.

Toujours dans la NCAA, Lane Hutson est seulement 5’10’’ et 161 lb, mais tu peux te permettre ce genre de petit défenseur offensif à la Quinn Hughes quand tu as des colosses autour de lui. En fait, dans la LNH d’aujourd’hui, ça t’en prend, un Hutson!

Surtout qu’à Montréal, Kaiden Guhle, Justin Barron et Arber Xhekaj font tous entre 6’2’’ et 6’4’’. Ça va être imposant tantôt avec Mailloux et Reinbacher!

Du boulot pour Hughes

Kent Hughes aura donc du boulot au cours des prochaines années pour bien entourer ses jeunes, mais petits attaquants prometteurs, vie le marché des échanges et des joueurs autonomes.

Mais des gros bonshommes, ça se trouve. Du talent brut, moins.

Et comme l’a dit l’entraîneur-adjoint du Rocket de Laval Martin Laperrière, hier, « le Canadien a peut-être son meilleur groupe d’espoirs depuis le début des années 80 ». À Hughes de bien les entourer.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES