Sean Monahan (David Kirouac-USA TODAY Sports)

Canadien: le bulletin après 10 matchs

PARTAGER

Même les partisans les plus optimistes n’auraient sans doute pas osé prédire une fiche de 5-3-2 (,600) au Canadien après 10 matchs, au 13e rang du classement général de la LNH.

Rien n’est parfait dans ce bas monde, mais le Canadien démontre jusqu’ici qu’il est une équipe travaillante et qui n’abandonne jamais. À preuve, ses remontées contre les Blue Jackets, les Jets et les Golden Knights.

Point faible: le Canadien est trop généreux en défense et concède trop de surnombres, lui qui est avant-dernier dans la LNH pour la moyenne de tirs accordés par match, à 35,2.

Cela met une énorme pression sur Jake Allen et Samuel Montembeault, qui connaissent tous deux un bon départ. Allen a une fiche de 3-1-1 avec une moyenne de 2,72 et une efficacité de ,927. Cette dernière statistique est remarquable considérant le nombre de tirs de qualité qu’il a affrontés.

Montembeault montre un dossier de 2-1-1 avec une moyenne de 2,91 et un taux d’arrêts de ,905. Il a connu trois bons départs sur quatre (,933, ,917 et ,920), son seul « relâchement » ayant eu lieu contre le Wild du Minnesota, le 17 octobre, alors qu’il a accordé cinq buts.

Statistiques d’équipe du Canadien

Deux surprises

Si Jake Allen est franchement surprenant, on peut en dire autant en attaque de Tanner Pearson et Brendan Gallagher.

Pearson: 10-3-3-6, +5, 19 tirs et 14:10

Gallagher: 10-3-2-5, +2, 24 tirs et 13:31

Mais sans rien vouloir enlever aux deux vétérans, il faut dire qu’ils jouent avec Sean Monahan, assurément le joueur par excellence du Canadien lors de cette première dizaine.

Monahan: 10-6-3-9, +6, 28 tirs, 19:13 et 60,6% aux mises au jeu

Depuis son arrivée à Montréal, Monahan totalise 26 points (12-14) en 35 matchs, soit un prorata de 61 points — dont 28 buts — en 82 rencontres. Il n’est pas fini, ça non! À condition qu’il demeure en santé…

Juraj Slafkovsky (Timothy T. Ludwig-USA TODAY Sports)

Deux déceptions

En revanche, Josh Anderson et Juraj Slafkovsky déçoivent, bien qu’ils aient passé les 10 premiers matchs dans le Top 6 offensif. Les deux n’ont qu’une seule passe!

Anderson: 10-0-1-1, -4, 20 tirs et 16:38

Slafkovsky: 10-0-1-1, -2, 10 tirs et 14:19

Anderson se crée des chances de marquer avec sa vitesse, mais quand vient le temps de tirer, trop souvent, il fige. Ça, s’est sans compter le nombre de fois qu’il prend de mauvaises décisions avec la rondelle.

On pourrait faire copier-coller concernant Slafkovsky, qui est plus « facile à excuser » en raison de ses 19 ans. Le Slovaque ne joue pas avec confiance présentement. Il hésite, autant dans ses tirs que dans ses passes, et demeure trop souvent en périphérie.

Pas de doute que la perte de Kirby Dach lui a fait mal. Mais quand même, avec le gabarit et le talent qu’il a, il est capable de mieux. Mais c’est comme si la LNH était trop vite pour lui présentement…

Top 10 des marqueurs du Canadien

La prochaine séquence de 10 matchs

Le Canadien amorcera demain soir, à St. Louis, sa prochaine séquence de 10 matchs. Cinq d’entre eux seront joués sur les patinoires adverses contre les Blues, les Red Wings, les Bruins, les Ducks et les Sharks.

Le CH accueillera d’ici au 24 novembre le Lightning, les Bruins, les Canucks, les Flames et les Golden Knights.

Du lot, seuls les Sharks (0-9-1!), les Flames (2-7-1) et les Blues (3-4-1) ont une fiche déficitaire.

De leur côté, les Golden Knights (10-0-1), les Bruins (9-0-1) et les Canucks (7-2-1) connaissent un excellent départ.

Une autre fiche au-dessus de ,500 lors de la prochaine dizaine et on pourra commencer à prendre le Canadien « au sérieux ».

Sérieux comment? Comme une équipe qui ne sera pas une proie facile et qui ne finira pas dans la cave du classement comme la saison dernière.

On va attendre un peu avant de dire qu’il POURRAIT faire les séries.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES