(crédit photo: Bob Frid)

Canucks: seulement le quart de l’alignement provient du repêchage

PARTAGER

Dans le hockey, on dit souvent que le succès d’une équipe passe absolument par son propre repêchage. On le répète d’ailleurs concernant le Canadien de Montréal qui se retrouve présentement en pleine reconstruction. À quel point cette affirmation est-elle vraie?

En date d’aujourd’hui, les Canucks de Vancouver trônent au premier rang du classement général dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec une fiche de 37-13-6 ainsi qu’une récolte de 80 points. Pour le bien de l’exercice, jetons un coup d’oeil à l’alignement de l’entraîneur-chef Rick Tocchet lors du dernier match des siens face aux Jets de Winnipeg, samedi soir.

Après quelques recherches, le constat est le suivant: seulement 25% des joueurs de Vancouver ont été repêchés au sein de la formation. Nils Hoglander, Elias Pettersson, Brock Boeser, Quinn Hughes et Thatcher Demko ont été appelés par les Canucks lors de leur encan respectif. Ces joueurs sont parmi les meilleurs éléments de la formation canadienne; les trois premiers reprèsentent la moitié du top 6 à l’attaque de l’équipe.

Cette statistique semble en quelque sorte donner tort à l’affirmation mentionnée plus haut; oui les joueurs repêchés contribuent au succès des Canucks, mais ne se retrouvent pas en majorité. Prenons cela avec un grain de sel, il faudrait analyser les formations de l’ensemble des formations ayant une fiche victorieuse dans la LNH pour en venir à une réelle conclusion.

Nous devons en retenir que pour aspirer aux grands honneurs, il est important de bien repêcher afin d’obtenir quelques joueurs de premier plan et de ne pas négliger le marché des transactions et des joueurs autonomes pour combler le reste de son équipe. Cela démontre aussi qu’il n’y a pas qu’une seule recette gagnante dans la LNH.

Bien repêcher permet d’avoir des éléments attrayants afin de compléter des transactions significatives. Il est toujours important de bien repêcher, mais il faut garder en tête que les joueurs sélectionnés ne feront pas nécessairement partie du succès de l’équipe dans le futur.

Parlant des Canucks, ils croiseront le fer avec le Wild du Minnesota lundi après-midi dès 14h.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES