Vincent Lecavalier (NHL.com)

Ces contrats que l’on ne reverra plus (espérons!)

PARTAGER

Il y a une dizaine d’années, il y a eu une mode des très longs contrats dans la LNH, question de baisser la moyenne salariale du joueur afin de respecter le plafond salarial.

Rick DiPietro a parti cette mode en acceptant un contrat de 15 ans et 67,5 M$ avec les Islanders de New York, à l’été 2006.

Sept ans plus tard, les Islanders rachetaient son contrat et ils devront le payer 1,5 M$ par année jusqu’en 2028-2029! Wow.

Les Capitals de Washington ont eu beaucoup plus de chance avec Alex Ovechkin. En janvier 2008, il a apposé sa signature au bas d’un contrat de 13 ans et 124 M$ (le plus onéreux de l’histoire de la LNH).

Ovechkin s’en est mis pleine les poches avec cette entente, mais il en a aussi donné pour leur argent aux Caps, avec une collection de trophées Maurice-Richard et une coupe Stanley, en 2018.

Les Penguins de Pittsburgh sont peut-être seule autre formation à ne pas avoir regretté d’avoir donné un contrat interminable, soit 12 ans et 104,4 M$ à Sidney Crosby, à l’été 2012. Il va toucher 8,7 M$ jusqu’en 2024-2025, alors qu’il sera à la veille de fêter ses 38 ans.

Plusieurs regrets

Sinon, les longs contrats donnés à Shea Weber (14 ans et 110 M$), Ilya Kovalchuk (15 ans et 100 M$), Ryan Suter (13 ans et 98 M$), Zach Parise (13 ans et 98 M$), Vincent Lecavalier (11 ans et 85 M$) et Marian Hossa (12 ans et 63,3 M$) se sont tous avérés trop longs et/ou trop chers.

Weber: quatre ans après le début de son contrat, les Predators l’ont échangé au Canadien. Blessé, Weber n’a pas joué depuis la finale de la Coupe Stanley 2021. Sa carrière est non-officiellement terminée, mais il touchera néanmoins 7,96 M$ jusqu’en 2026 de la part des Coyotes de l’Arizona (vous l’aviez oublié celle-là?).

Kovalchuk: le Russe a vu son contrat de 15 ans (!) être résilié par les Devils après seulement trois saisons, car il voulait aller jouer dans la KHL. Ouin.

Suter et Parise: on les met dans le même bateau, car ils ont vécu exactement la même situation. Contrat de 13 ans et 98 M$ avec le Wild, qui a racheté les quatre dernières saisons de leur entente. Les deux toucheront 833 333$ du Wild jusqu’en… 2028-2029!

Lecavalier: le Lightning a racheté, en 2013, les sept dernières saisons de son entente et devra le payer 1,76 M$ jusqu’en 2026-2027.

Hossa: il a aidé les Blackhawks à gagner la coupe Stanley en 2010, 2013 et 2015, alors ils ne doivent pas regretter son contrat. N’empêche, Hossa n’a pas joué depuis 2016-2017 et a quand même gagné son plein salaire de 5,275 M$ pendant quatre ans.

Ces exemples démontrent que la LNH a bien fait de limiter ses contrats à une durée maximale de sept (changement d’équipe) ou huit ans (même équipe) depuis le début de la nouvelle convention collective.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES