La Poche Bleue

Chronique de Max: le Canadien est-il si loin?

PARTAGER

J’ai eu beaucoup de plaisir à couvrir les séries de la coupe Stanley cette année. Plusieurs nouvelles équipes, de nouveaux acteurs principaux et des revirements de situation incroyables.

Je pense entre autres aux Bruins de Boston, qui ont perdu au premier tour après avoir connu la meilleure saison de l’histoire de la LNH.

Aux Oilers d’Edmonton, qui ont deux supers vedettes qui accomplissent des choses extraordinaires, mais qui ne sont pas (encore) capables de mener leur équipe à la coupe.

Ou au Kraken de Seattle, qui nous a démontré que le travail peut mener loin, mais pas jusqu’à planter le drapeau au sommet.

Après avoir couvert plusieurs matchs et après réflexion, voici, selon moi, ce qu’il faut pour gagner en 2023. Est-ce que le Canadien est si loin?

Premièrement, je crois que nous avons eu la confirmation qu’il ne fallait pas absolument un gardien à 10 millions pour gagner la coupe. Les Binnington, Kuemper et Hill nous prouvent qu’une équipe bien balancée vaut mieux qu’une équipe avec des trous et un gardien vidant les coffres. De ce côté, j’aime le projet Samuel Montembeault, qui ne cesse de s’améliorer.

Les rois du 200 pieds… Oui, les 60 buts d’Austin Matthews sont spectaculaires, les statistiques de Connor McDavid sont incroyables et les montées à l’emporte-pièce d’Adam Fox nous gardent sur le bout de notre siège.

Des vedettes qui ne trichent pas svp!

Mais la réalité est que, de plus en plus, c’est le joueur vedette qui joue bien défensivement et qui est prêt à sacrifier des points, en ne trichant pas, qui remporte des championnats.

Regardez la transformation de Jack Eichel. Ses replis défensifs, ses tirs bloqués et ses sacrifices ont aidé les Golden Knights, comparativement à ses jeux de dentelle qui étaient souvent la cause de ses déboires à Buffalo. C’est sur quoi Nick Suzuki et Kirby Dach doivent se concentrer: devenir le plus complet possible.

Être créatif et talentueux, c’est naturel pour eux, mais peuvent-ils prendre la décision de bien joueur de « l’autre côté » de la rondelle? Je crois que oui!

Hutson, la pièce manquante?

La défense de Vegas n’est peut être pas souvent présente dans les Jeux de la semaine, mais son efficacité est à un autre niveau. Tirs bloqués, sorties de zones impeccables et décisions rapides.

C’est simple, mais le pourcentage de réussite est toujours très élevé. Avec les Guhle, Mailloux, Harris, Xhekaj, Barron, Savard et Matheson, je crois qu’il ne manque pas grand-chose pour que le Canadien ait une défense extraordinaire dans quelques années, mis à part le quart-arrière en avantage numérique. Lane Hutson, peut-être? Ça reste à voir!

Hughes doit prendre des risques

Pour finir, il faut lever notre chapeau aux dirigeants de Vegas, qui ont pris des risques qui ont fini par payer.

Échanger Nick Suzuki pour Max Pacioretty. Faire l’acquisition de Jack Eichel, qui n’était même pas certain de rejouer au hockey. Signer Alex Pietrangelo. Se débarrasser de Marc-André Fleury. Faire l’acquisition de Mark Stone. C’est là, dans les bureaux, que la game se joue!

Kent Hugues et son groupe peuvent-ils se permettre de prendre des risques à Montréal? Je crois qu’il le faudra, à un certain moment donné. Comme Hughes l’a fait l’été dernier, en allant chercher Kirby Dach…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES