Samuel Montembeault (David Kirouac-USA TODAY Sports)

Combien vaut Samuel Montembeault?

PARTAGER

Elliotte Friedman a dit samedi, à Hockey Night in Canada, que les pourparlers étaient enclenchés entre le Canadien et Samuel Montembeault en vue d’une prolongation de contrat.

Friedman a ajouté que les négociations allaient bien et qu’il s’attendait à ce que ça se règle éventuellement.

Maintenant, la question qui tue: combien vaut Montembeault? Le Québécois, qui vient de fêter ses 27 ans, totalise 110 matchs d’expérience dans la LNH.

Choix de troisième tour des Panthers en 2015, il n’a joué que 25 rencontres avec eux avant d’être réclamé au ballottage par le Canadien, à l’automne 2021.

Depuis, il a connu des saisons de 38 (3,77 et ,891) et 40 matchs (3,42 et ,901) et cette année, il présente un dossier de 3-2-1 avec une moyenne de 2,89 et une efficacité de ,905.

Alors, combien vaut-il? Avant de répondre à la question, voici sept gardiens qui ont signé des contrats alors qu’ils se retrouvaient dans une situation similaire à Montembeault.

Filip Gustavsson, Wild, moyenne de 3,75 M$

Gustavsson, 25 ans, a signé cet été une entente de 3 ans et 11,25 M$ avec le Wild, après une saison de 39 matchs dans laquelle il avait enregistré une moyenne de 2,10 et une efficacité de ,931. Très solide. Le Suédois avait préalablement disputé 27 rencontres en deux saisons avec les Sénateurs. Plus jeune et plus grand potentiel que Montembeault.

Ilya Samsonov, Maple Leafs, 3,55 M$

Le Russe a connu des saisons de 26, 19 et 44 matchs avec les Capitals avant de débarquer à Toronto, à l’été 2022. En 42 matchs la saison dernière, il a présenté une moyenne de 2,33 et une efficacité de ,919. Ses difficultés en séries ont toutefois fait peur aux Leafs, qui lui ont donné un contrat de seulement un an cet été, à 3,55 M$. Il a 26 ans.

Vitek Vanecek, Devils, moyenne de 3,4 M$

Alexandar Georgiev, Avalanche, moyenne de 3,4 M$

Autre très bon comparable pour Montembeault. Georgiev venait de disputer 33, 34, 19 et 33 matchs avec les Rangers quand l’Avalanche l’a acquis pour en faire son numéro un, à l’été 2022. Tout de suite, un contrat de 3 ans et 10,2 M$, un copier-coller de Vanecek. Georgiev, 27 ans, vient de démontrer qu’il pouvait être « l’homme de confiance » avec 62 matchs, une moyenne de 2,52 et une efficacité de ,919.

Kaapo Kahkonen, Sharks, moyenne de 2,75 M$

Après avoir disputé 5 et 24 matchs avec le Wild, Kahkonen a été acquis par les Sharks en cours de saison 2021-2022, laquelle il a complétée avec 36 rencontres (2,87 et ,912). Les Sharks l’ont récompensé, à 26 ans, avec une entente de 2 ans et 5,5 M$. Kahkonen vient de prendre part à 37 matchs (3,85 et ,883) au sein d’une équipe de bas de classement.

Karel Vejmelka, Coyotes, moyenne de 2,725 M$

Vejmelka jouait chez lui, en Tchéquie, avant de joindre les Coyotes en 2021-2022. Après une saison de 52 matchs (3,68 et ,898), il a été récompensé d’un contrat de 3 ans et 8,175 M$. Il a pris part à 50 rencontres (3,43 et ,900) la saison dernière. Connor Ingram lui souffle dans le cou cette saison.

Mackenzie Blackwood, Sharks, moyenne de 2,35 M$

Après avoir disputé 23, 47 et 35 rencontres avec les Devils, Blackwood a été ralenti par les blessures depuis deux ans, ne jouant que 47 matchs au total. À 26 ans, il s’est joint aux Sharks cet été et a accepté une entente de 2 ans et 4,7 M$. Il semble présentement avoir le dessus sur Kahkonen au sein des pauvres Sharks.

Plus long ou plus cher constituerait un risque pour un gardien de 27 ans qui n’a jamais joué plus de 40 matchs en une saison…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES