© Charles LeClaire-USA TODAY Sports

Coupe Stanley 2009: Evgeni Malkin a fait une promesse

PARTAGER

Pendant le printemps de 2009, Sidney Crosby, Evgeni Malkin et les Penguins de Pittsburgh étaient déterminés à rafler les grands honneurs, surtout à la suite d’un revers fatidique (en 2008), en finale, contre les Red Wings de Detroit.

Durant la valse de 2009, les Pens et Geno ont pris leur revanche en remportant la série finale 4 à 3. Lors du match final, c’est Max «Clutch» Talbot qui s’est imposé avec un doublé qui a pointé l’imaginaire avec un point d’exclamation.

Talbot a été étincelant avec une récolte de 13 points, dont huit buts, en 24 rencontres…

Crosby, pour sa part, a déposé 31 points au tableau… alors que Geno Malkin s’est permis de cueillir 36 points, incluant 14 filets, en 24 duels. Il a évidemment mis le grappin sur le trophée Conn-Smythe, remis au meilleur joueur des séries éliminatoires.

Un scénario certes digne des contes de fées puisque le numéro 71 avait fait la promesse de prendre les choses en main. Cette anecdote a été fraîchement déposée par Phil Boucher sur les ondes de BPM Sports.

Le Russe est donc passé des paroles aux actes, lui qui a été magistral et qui a soulevé deux prestigieux trophées, soit le Conn-Smythe et la Coupe Stanley. Cette coupe était une première de trois pour Malkin et ses Penguins.

Soulignons que cette année-là, lors de la saison régulière, Malkin connaissait sa meilleure récolte de points en carrière avec un total de 113. Cette récolte lui a permis de couronner ce calendrier 2008-09 au sommet des pointeurs du circuit, devant Alex Ovechkin (110) et Sidney Crosby (103).

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES