La Poche Bleue

Coupure au poignet: Donald Audette a été réanimé deux fois!

PARTAGER

Le 1er décembre 2001. Donald Audette glisse pour empêcher Radek Dvorak, des Rangers, de marquer en échappée. Shlak! Un patin le coupe sévèrement au poignet gauche.

Ceux qui regardaient le match s’en souviennent tous. Audette s’est relevé et a patiné rapidement vers le banc, en se tenant le poignet. Il a à peine freiné quand la porte du banc s’est ouverte et a couru vers la porte du vestiaire.

En panique, il donnait des coups d’épaules pour tenter de l’ouvrir. « Mais elle s’ouvrait de l’autre bord, il fallait tirer », a dit Audette en riant mercredi, lors de son passage à La Poche Bleue.

Cette scène, survenue il y a bientôt 22 ans, est assurément l’une des plus effrayantes de l’histoire du Centre Bell. Avec, bien entendu, le tir bloqué de Trent McCleary… avec sa gorge!

« Je n’aurais pas dû revenir »

Audette est revenu sur l’incident avec Max et Guillaume. « Avec le recul, je n’aurais pas dû revenir au jeu. Ma main est encore aujourd’hui à 50% », précise celui qui a finalement pris sa retraite deux ans et demi après sa coupure (été 2004).

« Quand je suis revenu, j’avais de la misère à attacher mes patins. J’avais aussi de la misère à saisir une passe du revers. Je n’avais pas de force », dit celui qui est aujourd’hui recruteur au niveau amateur pour le Canadien.

« Durant l’opération, ma pression a tombé et on a dû me réanimer deux fois! C’est là que tu réalises que ta vie ne tient pas à grand-chose. Mon frère était au match. Quand il est descendu près du vestiaire, ça a l’air que la marre de sang… c’était écoeurant! J’ai passé sept heures sur la table d’opération. Mes tendons étaient rendus au coude », raconte Audette, qui a récolté 509 points en 735 matchs dans la LNH.

Voyez ce segment touchant et percutant ici, à partir de 54:55:

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES