Clayton Keller (Getty images)

Coyotes: cinq attaquants qui pourraient être en demande

PARTAGER

Bryan Keller, le père de Clayton Keller, aurait peut-être mieux fait de se taire au lieu de réagir avec émotions au refus des citoyens de Tempe de construire un nouvel aréna pour les Coyotes.

« Keller ne sera pas là au début de la saison et attendez-vous à ce que d’autres [joueurs] l’imitent, a-t-il écrit sur Twitter. L’équipe va déménager, il n’y a plus aucune autre option et Phoenix va regretter d’avoir perdu une équipe professionnelle. »

Pas fort, Bryan. Ça place Clayton dans une drôle de situation, disons.

Ça nous a néanmoins inspiré un Top 5 des attaquants les plus attrayants des Coyotes, si jamais ils décident bel et bien de quitter l’Arizona vu l’incertitude concernant l’équipe…

1- Clayton Keller, bientôt 25 ans

Keller est assurément le meilleur attaquant des Coyotes, lui qui vient de réaliser un record personnel avec 86 points, dont 37 buts. À bientôt 25 ans, il a encore cinq années de contrat devant lui, à 7,15 M$. Un bon rapport qualité-prix.

2- Nick Schmaltz, 27 ans

Schmaltz vient de connaître deux saisons quasi identiques: 59 points (23-36) en 63 matchs et 58 points (22-36) en 63 matchs! Il est donc constant, mais, seul hic dans son cas, il est souvent blessé. Il lui reste trois années de contrat à 5,85 M$. Abordable.

3- Lawson Crouse, bientôt 26 ans

Du haut de ses 6’4’’ et 215 lb, Crouse a été lent à démarrer. Mais là, il a pris son rythme, avec deux saisons consécutives de plus de 20 buts. Encore quatre années de contrat à 4,3 M$. Un joueur de luxe de troisième trio au sein d’une puissance, un Top 6 dans une équipe moyenne ou faible.

4- Barrett Hayton, bientôt 23 ans

Repêché tout juste après KK en 2018, Hayton a très bien fini sa deuxième saison complète dans la LNH, avec 38 points (18-20) à ses 49 derniers matchs, après en avoir amassé seulement 5 à ses 33 premières rencontres. Un centre complet qui aura droit à l’autonomie restrictive à l’été 2024.

5- Matias Maccelli, 22 ans

Assurément l’une des plus belles surprises parmi les recrues de la LNH cette saison, avec 49 points (11-38) en 64 matchs. Maccelli aura droit à une belle augmentation de salaire cet été, en tant que joueur autonome avec compensation.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES