Credit: Walter Tychnowicz-USA TODAY Sports

De 31e à une finale de la Coupe Stanley

PARTAGER

Les Oilers ont connu une campagne 2023-2024 assez mouvementée. Après un début de saison laborieux, avec seulement trois victoires en treize matchs, Ken Holland a pris la décision de congédier Jay Woodcroft. Kris Knoblauch a été nommé pour lui succéder.

Celui qui a été l’entraîneur de Connor McDavid dans la Ligue junior de l’Ontario (OHL) pendant trois ans a tout de suite fait sentir sa présence derrière le banc de la formation albertaine. Sous sa direction, les Oilers ont enchaîné une série impressionnante de 16 gains consécutifs, soit un de moins que le record établi par les Penguins en 1992-1993.

Grâce à ce changement et à quelques ajouts à l’effectif, Edmonton est passée du 31e rang de la ligue à une participation à la finale de la Coupe Stanley en près de 200 jours. 

Cet exploit est assez rare, mais ce n’est pas la seule fois qu’une équipe réussit un tel fait d’armes. Si on jette un coup d’œil au parcours des Blues en 2018-2019, on remarque une trajectoire assez similaire.

Après 19 matchs, le club mené à l’époque par Mike Yeo ne comptait que sept victoires, ce qui avait poussé la haute direction à limoger l’entraîneur-chef et à le remplacer par Craig Berube, maintenant à la tête des Maple Leafs de Toronto. 

On connaît la suite : Saint-Louis a terminé la saison en force et a battu les Bruins de Boston en sept rencontres lors de la finale de la Coupe Stanley. Ne vous méprenez pas, je compare simplement le parcours de ces deux équipes. Il ne s’agit pas d’une prédiction pour le dénouement potentiel de l’édition 2023-2024.

Les Oilers ont toutes les cartes en main pour réussir et offrir au Canada un premier titre depuis 1993. Offensivement, c’est une brigade redoutable, aussi bien en avantage numérique qu’à cinq contre cinq. Quatre des cinq meilleurs pointeurs de la ligue font partie de la formation canadienne. 

Le point d’interrogation demeure devant le filet. Stuart Skinner a affiché de bonnes statistiques tout au long des séries, mais Calvin Pickard lui a été préféré à deux reprises lors de la présente valse printanière. Heureusement, Skinner a vite surmonté cette épreuve et a prouvé qu’il pouvait être l’homme de la situation, celui qui peut amener les siens à la terre promise.

Pour vaincre les puissants Panthers, la bande à McDavid devra continuer d’être performante sur les unités spéciales. Elle est présente actuellement les meilleures statistiques toutes catégories confondues. Le match numéro un aura lieu le 8 juin prochain en direct de Sunrise.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES