La Poche Bleue

De l’Avalanche aux Red Wings: pas facile pour Alex Tanguay!

PARTAGER

Après Jakob Pelletier, Alex Tanguay était l’invité du 40e et dernier podcast de la saison 2022-2023 de La Poche Bleue, hier.

Après sa deuxième saison comme entraîneur-adjoint avec les Red Wings de Detroit, Tanguay a remporté l’or comme adjoint du Canada au Championnat du monde de hockey.

Max a demandé au Québécois de 43 ans s’il avait trouvé ça difficile de se retrouver dans le vestiaire des Wings en septembre 2021, lui qui a vécu comme joueur la grosse rivalité Avalanche-Red Wings du début des années 2000.

« Cette année, à Detroit, on a fêté le 25e anniversaire de la conquête de la coupe Stanley de 1998. C’est correct, j’ai participé aux festivités, puisque j’ai été repêché par l’Avalanche en 1998. Mais s’ils font éventuellement de quoi pour la coupe de 2002, oublie-moi », a dit Tanguay en riant.

L’ancien ailier gauche en était à sa troisième saison dans la LNH quand l’Avalanche a été vaincue en sept matchs par les Wings en finale de l’Ouest, en 2002.

« Je suis persuadé que si on les battait, on remportait une deuxième coupe Stanley consécutive, croit Tanguay. On avait vraiment une bonne équipe. Cette défaite me fait encore mal! »

L’Avalanche misait en effet notamment sur Joe Sakic, Peter Forsberg, Milan Hejduk, Chris Drury, Steven Reinpirecht et Tanguay en attaque, de même que sur Rob Blake, Adam Foote, Martin Skoula et Greg de Vries en défense. Son gardien était évidemment Patrick Roy.

« Les Red Wings avaient 11 futurs joueurs du Temple de la renommée », a dit Tanguay pour défendre les Avs.

Voyez son passage à La Poche Bleue ici (ce segment précis à 1:47:39):

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES