Evgeni Malkin et Sidney Crosby (Charles LeClaire-USA TODAY Sports)

Des « vieux » qui sont comme le bon vin

PARTAGER

On dit que la Ligue nationale est de plus en plus rapide et que c’est une ligue de jeunes. C’est vrai, mais certains « vieux » continuent à performer à un haut niveau.

C’est le cas notamment de Joe Pavelski qui, à 39 ans, est le plus vieil attaquant de la Ligue nationale et le deuxième joueur le plus vieux, après le défenseur Mark Giordano, des Maple Leafs. Pavelski a 12 points (5-7) en autant de matchs avec les Stars (8-3-1), à la droite de Jason Robertson et Roope Hintz.

À 38 ans, Corey Perry semble être tombé dans la fontaine de Jouvence à Chicago (5-7-0), avec 8 points (3-5) en 12 rencontres. L’ancien du CH joue présentement avec Ryan Donato et Mackenzie Entwistle.

À Pittsburgh, les « vieux » Evgeni Malkin, 37 ans, et Sidney Crosby, 36, continuent de mener l’attaque avec chacun 7 buts et 7 passes pour 14 points, en 12 matchs. Malkin joue avec Reilly Smith et Rickard Rakell et Crosby, avec Jake Guentzel et Bryan Rust. Malkin et Crosby ne sont certainement pas responsables de la fiche ordinaire de ,500 des Penguins.

À Los Angeles, le capitaine Anze Kopitar, 36 ans, a lui aussi 7 buts et 7 passes, mais en 13 rencontres. Flanqué de Quinton Byfield et Adrian Kempe (quel trio imposant!), il aide les Kings à présenter un excellent dossier de 8-2-3.

On a tendance à oublier l’âge de Mats Zuccarello, car il est arrivé dans la LNH à temps plein à 26 ans. Mais à 36 ans, le Norvégien a déjà 13 points (3-10) en autant de matchs avec le Wild, qui déçoit jusqu’ici avec un dossier de 5-6-2. Zucc joue présentement avec Marcus Johansson et Ryan Hartman.

Claude Giroux, 35 ans, a déjà 5 buts et 9 passes en 12 matchs à Ottawa (5-7-0). Si D.J. Smith est congédié, ce ne sera certainement pas de sa faute, lui qui forme un bon deuxième trio (ou premier?) avec Mathieu Joseph et Tim Stutzle.

Finalement, le nouveau capitaine des Bruins, Brad Marchand, continue de produire, à 35 ans. Auteur de 13 points (6-7) en autant de parties, il joue avec Pavel Zacha et David Pastrnak et aide les Bruins à présenter la meilleure fiche de la LNH, 11-1-1. Ça, bien peu gens l’avaient prédit après les départs à la retraite de Patrice Bergeron et David Krejci et l’échange de Taylor Hall à Chicago.

Garder Monahan ou pas?

Ces huit attaquants de 35 ans et plus continuent donc de produire même s’ils gagnent en âge. Et, en plus, ils servent de modèles et d’inspiration pour les jeunes joueurs de leur équipe.

Un pensez-y bien à tous ceux qui veulent absolument échanger Sean Monahan à la date limite des transactions. Des vétérans productifs, intelligents et bons leaders comme lui, ça peut être très utile dans une reconstruction. Surtout que Monahan a seulement 29 ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES