Radio-Canada Sports

Drôle: Martin St-Louis et le concept de l’éponge!

Martin St-Louis a rencontré les médias, à Brossard, après l’entraînement matinal du Canadien. Il a évidemment parlé du défi que représentent les Bruins de Boston, qui seront en visite au Centre Bell demain.

« C’est un groupe que ça fait quand même assez longtemps qu’ils sont ensemble, a noté St-Louis. Ils sont assez organisés et à toutes les fois qu’un nouveau joueur arrive, il embarque dans ce qu’ils font. C’est ce qu’on essaie de bâtir ici. Je parlais du train l’autre fois. Et bien c’est ça, ils ont un très bon train! »

Les Bruins vont sauter sur la glace demain en ayant remporté leurs cinq derniers matchs et en présentant un dossier de 37-5-4, de loin le meilleur de la LNH.

En continuant de la sorte, la troupe de Jim Montgomery pourrait terminer le calendrier avec 139 points. Depuis que l’on octroie le trophée des Présidents à la meilleure équipe de la LNH, soit depuis 1986, aucune n’a amassé plus de 128 points (Tampa Bay, 2018-2019)!

St-Louis a également bien fait rire les journalistes présents à Brossard en répondant à la question suivante du collègue Marc Antoine Godin, de The Athletic.

Q: « Il y a des joueurs qui se distinguent par leur capacité à s’améliorer continuellement. Tu étais de même… ça peut paraître abstrait comme question, mais pour les gens de hockey, de quelle manière ils peuvent identifier ça chez un jeune joueur? Que lui, il l’a ce gêne-là de l’amélioration. Est-ce qu’on peut le spotter? »

« Je pense que ça prend du temps un petit peu. D’aller voir un kid jouer à 17 ans et de spotter ça, je suis pas sûr que tu peux. Si tu es avec lui longtemps, pendant deux ou trois mois, tu vois quelle sorte d’éponge qu’il veut être. C’est dur à remarquer depuis les estrades, il faut vraiment que tu sois avec un petit peu. Savoir combien d’eau l’éponge peut prendre et comment vite elle se tord! Ça prend du temps pour juger ça… 

« C’est un ingrédient [l’amélioration constante] qui est important si tu veux atteindre ton plein potentiel. Ce n’est pas une ligue facile et il faut toujours que tu évolues. Sinon, tu peux avoir tous les atouts à 18-19-20 ans… tu penses que t’es correct et c’est pas long que ça prend plus que ces atouts-là. Il faut que tu redéfinisses tes atouts et que tu continues à travailler. Être une éponge, c’est très important pour évoluer et se développer comme joueur. »

PARTAGER :

Facebook
Twitter

AUTRES ARTICLES

Dach a failli ramasser St-Louis!

Un accident fut évité de peu pendant l’entrainement du Canadien. Kirby Dach est venu bien près de rentrer dans son entraineur-chef. Dach connait la meilleure

Brady Tkachuk gâte son jeune sosie!

La ressemblance est frappante! Brady Tkachuk vient de rencontrer son jeune sosie et il a pris le temps d’aller le voir pendant la période d’échauffement.