Kent Hughes et Martin St-Louis (Eric Bolte-USA TODAY Sports)

Hughes: Pearson en santé, Dvorak blessé et Byron retraité

PARTAGER

BROSSARD – Kent Hughes ne devait pas nous rencontrer ce matin, mais en raison de l’échange de Tanner Pearson et la retraite de Paul Byron, il s’est finalement rendu disponible aux médias.

Hughes a expédié le gardien Casey DeSmith aux Canucks de Vancouver, hier, en retour de Pearson et d’un choix de troisième tour en 2025.

Pearson n’a disputé que 14 matchs la saison dernière en raison d’une fracture à la main gauche. Il ne devait pas s’absenter aussi longtemps, mais une infection a compliqué les choses.

Comment va-t-il aujourd’hui? « Il a déjà passé son test physique à Vancouver, précise Hughes. Il patine et je pense que la force dans sa main blessée est presque rendue à 80%. Il arrive aujourd’hui. Il va participer au camp et on s’attend à ce qu’il soit disponible pour jouer [en début de saison]. Anthony Beauvillier m’a même texté pour me dire qu’il patinait et qu’il allait bien. »

À moins d’une surprise, Pearson devrait s’emparer de l’un des neuf postes disponibles au sein des trois premiers trios.

Trios sur lesquels évolueront beaucoup de jeunes joueurs, comme Nick Suzuki, Cole Caufield, Kirby Dach, Alex Newhook et peut-être, aussi, Juraj Slafkovsky.

Pearson, un joueur établi

Hughes avoue que les 590 matchs d’expérience de Pearson l’ont rendu attrayant.

« Tanner est un joueur de hockey établi. Il a déjà deux coupes Stanley [NDLR: une avec les Kings en 2014] et il a joué pour une équipe avec beaucoup d’expérience, à Pittsburgh. Ça nous prenait un peu de cheveux gris pour passer l’expérience à nos jeunes joueurs. Tanner va être en mesure d’amener ça. Je ne sais pas si son chemin de retour [de blessure] sera tout droit ou parsemé d’obstacles, mais il est en santé en ce moment », a noté Hughes, qui jugeait important de régler son « problème » de gardiens avant le début du camp, prévu demain.

« On voulait donner la chance à Casey de commencer tout de suite à Vancouver et aussi à Tanner d’arriver ici, en début de camp, et de connaître tout le monde », précise le DG.

Dvorak absent jusqu’en novembre

Évidemment que l’arrivée de Pearson inquiète certains partisans, qui ne veulent pas le voir voler un poste à un jeune.

Là-dessus, Hughes n’est pas trop inquiet. En fait, pour l’instant, même s’ils ne jouent pas à la même position — Pearson est un ailier gauche —, l’ancien des Canucks remplace plutôt Christian Dvorak dans l’organigramme offensif.

« Dvorak ne sera pas disponible avant le mois de novembre, alors on se retrouve avec 13 joueurs d’avant, souligne Hughes. Il n’a pas subi de recul dans sa réadaptation [genou droit], c’est juste qu’on veut donner à D-Vo la chance de guérir et de revenir, ensuite, pour de bon. Si un jeune démontre qu’il mérite une place, je pense qu’on a prouvé [par le passé] qu’on va faire les ajustements nécessaires pour lui donner cette place. On a les trois ou quatre prochaines semaines pour prendre des décisions. »

Kent Hughes a également commenté la retraite de Paul Byron, qui a joué seulement 27 matchs en 2021-2022 et aucun l’an dernier:

« On voyait de Paul, l’an passé, qu’il avait un désir d’apprendre et de rester autour de l’équipe, raconte le directeur général. Il a écouté plusieurs matchs avec nous dans la loge. Tu voyais que dans sa tête, il commençait à penser à la prochaine étape. Il a tellement d’expérience et de la manière qu’il a fait son succès dans la Ligue nationale, c’est une bonne histoire pour nos joueurs. C’est un étudiant du hockey, alors il va travailler beaucoup avec Rob Ramage et Adam Nicholas, avec nos gars à Laval et nos prospects. Il va aussi être disponible pour nos joueurs ici, comme mentor. »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES