Credit: Aaron Doster-USA TODAY Sports

Il y a des obstacles à surmonter pour échanger Laine

PARTAGER

Il y a un nom qui est encore à surveiller pour une transaction potentielle et c’est celui de Patrik Laine, qui a demandé un changement de scénario.

Don Waddell a beau vouloir accommoder l’ailier, mais comme Aaron Portzline l’explique, il se retrouve avec plusieurs défis à surmonter avant de réussir.

Tout d’abord, il y a le fait que Laine est encore dans le Programme d’aide aux joueurs de la LNH. Il peut être échangé malgré tout, mais le nouveau DG des Blue Jackets a mentionné que les équipes potentiellement intéressées ont demandé à parler avec le finlandais avant de déposer une offre de transaction.

Le repêchage est passé et plusieurs clubs ont beaucoup dépensé lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes sans compensation, ce qui a beaucoup limité les options à la disposition de Waddell puisque le contrat de Patrik Laine (encore deux ans, à 8.7 millions $ par année) n’est pas le plus facile à bouger.

En ajoutant à tout cela le fait qu’à Columbus, on veut faire un échange hockey pour obtenir un joueur qui intéresse l’équipe, sans retenir une partie du salaire de Patrik Laine… ça devient une mission très ardue à accomplir!

Oui, le nom du Canadien, comme celui des Hurricanes, a été lié à Laine. C’est bien beau, mais ficeler une transaction hockey, c’est plus facile à dire qu’à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES