Crédit photo : David Kirouac-USA TODAY Sports

Juraj Slafkovsky mérite-t-il un contrat de huit ans?

PARTAGER

Juraj Slafkovsky est en train d’éclater toute sa coquille depuis près de deux mois, lui qui s’impose comme l’un des trois meilleurs éléments des Canadiens de Montréal. Slaf n’est pas un feu de paille, mais plutôt un jeune homme de 19 ans, repêché le premier au total en 2022, qui prend son envol.

Avec cette allure, Kent Hughes pourrait lui tendre un contrat de huit ans plus tôt que tard afin de conserver ses services à long terme, tout comme Nick Suzuki et Cole Caufield.

Voici la déclaration d’Antoine Roussel, via le show de JiC sur les ondes de TVA Sports, au sujet d’un potentiel accord de huit ans à son meilleur espoir :

«Pour moi, le Canadien n’a pas le choix de lui faire signer un contrat de huit ans. Ce que l’on voit de lui depuis les deux derniers mois démontre que ce n’est pas un feu de paille. C’est un gars confiant, qui malgré ses 19 ans dans le marché de Montréal, est capable de gérer la pression.» 

Le numéro 20 est un travailleur acharné, qui n’a pas peur de faire du temps supplémentaire avec Dr Shot, Adam Nicholas et/ou Martin St-Louis. Avec tous les enseignements qu’il reçoit et qu’il applique, il a su développer une confiance afin d’utiliser son sens du hockey raffiné.

Depuis le lancement du calendrier 2023-24, Slaf a cumulé un total de 29 points, dont 12 buts, en 54 rencontres. Lors de ses dix derniers matchs, il a enregistré pas moins de 12 points, ce qui démontre certes qu’il a atteint un autre niveau. Colossal, n’est-ce pas?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES