Justin Barron (Eric Hartline-USA TODAY Sports)

Justin Barron doit refaire comme l’an dernier

PARTAGER

La blessure de Kaiden Guhle devrait permettre à Justin Barron de disputer son premier match de la saison samedi, contre les Capitals de Washington.

On dit « devrait », car Martin St-Louis n’a rien voulu confirmer dans son point de presse. Mais un plus un égal deux: Barron était le seul défenseur supplémentaire lorsque tout le monde était en santé…

Questionné ce matin sur son possible premier match, Barron a lui aussi été évasif. « Je me sens bien. Je me sens prêt. J’ai eu de bons entraînements depuis une semaine et demie. Si on m’habille, je suis excité et prêt à jouer », s’est-il limité à dire.

Si Barron jouait à Laval, il évoluerait sans doute dans le Top 4 et disputerait une bonne vingtaine de minutes par match. Rien à voir avec ce qu’il a récemment vécu à Montréal, à regarder ses coéquipiers affronter les Maple Leafs, les Blackhawks et le Wild.

Malgré tout, il est content d’être dans la LNH. « C’est bien de commencer la saison ici, même si je n’ai pas encore joué. Juste de côtoyer les gars et de me familiariser avec les systèmes… », dit-il.

Le calendrier du Canadien fait en sorte que l’attente aura été plus longue que d’habitude pour Barron. Des matchs mercredi, samedi, mardi et samedi, c’est assez rare dans la LNH, où les équipes jouent généralement aux deux jours.

« C’est plus long que d’habitude. On a seulement joué trois matchs, car ils sont espacés. Mais, peu importe, samedi, ça va faire moins de deux semaines que je n’ai pas joué. Ce n’est pas si pire que ça. J’ai été sur la glace presque à chaque jour depuis », relativise Barron, qui fêtera ses 22 ans à la mi-novembre.

Son arrivée (probable) dans la formation fait en sorte que Martin St-Louis pourra miser sur trois gauchers (Matheson, Harris et Xhekaj) et trois droitiers (Savard, Kovacevic et Barron) à la ligne bleue. Reste maintenant à voir quelles seront les paires utilisées.

La saison dernière, Barron a profité des blessures pour s’implanter pour de bon dans le Top 6 (15 points en 39 matchs). À lui de refaire pareil.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES