Leon Draisaitl, NHL.com

Kent Hughes aimerait avoir la manette de Clic

PARTAGER

Vous souvenez-vous du film Clic, dans lequel le personnage d’Adam Sandler trouvait une manette lui permettant d’avancer ou de reculer le temps comme il le souhaitait?

Si Kent Hughes découvrait cette manette, il avancerait sans doute jusqu’au 1er juillet 2025, alors qu’il aura la latitude financière nécessaire pour changer drastiquement le visage du Canadien.

En effet, cet été-là, Christian Dvorak (4,45 M$), Jake Allen (3,85), David Savard (3,5), Joel Armia (3,4) et Jake Evans (1,7) deviendront tous joueurs autonomes sans compensation, tout comme Michael Pezzetta (812 500$) et Johnathan Kovacevic (766 667$).

En une journée, c’est plus de 18 millions qui se libéreront sous le plafond salarial. À moins, bien entendu, que Hughes décide de retenir les services de Savard pour qu’il continue de servir de grand frère en défense, lui qui sera à la veille de fêter ses 35 ans.

Évidemment, beaucoup de choses pourraient se passer d’ici au 1er juillet 2025. Dvorak, Armia et Allen pourraient être échangés l’été prochain, alors qu’il ne leur restera qu’une seule année de contrat. Un peu comme ce que Hughes a réussi à faire cet été, avec Mike Hoffman.

Les trois vétérans pourraient aussi servir de monnaie d’échange à la date limite des transactions 2025, au lieu de les perdre pour rien quelques mois plus tard.

2025: été très important

Pourquoi je vous parle de l’été 2025 et non de celui 2024? Parce que dans un an, seuls Sean Monahan (1,985 M$), Casey DeSmith (1,8), Samuel Montembeault (1) et Chris Wideman (762 500$) auront droit à l’autonomie complète. Du lot, il y a fort à parier que Montembeault obtiendra un nouveau contrat d’ici là.

C’est donc vraiment en juillet 2025 que Hughes pourra donner un électrochoc à son effectif. Ça tombe bien, car à ce moment, les Suzuki, Caufield, Dach, Newhook, Slafkovsky, Guhle, Harris, Barron, Xhekaj et compagnie auront deux saisons d’expérience de plus.

La majorité d’entre eux auront 24-25 ans et amorceront les meilleures saisons de leur carrière.

Et ça tombe bien, aussi, car des gros noms comme Mitch Marner, Mikko Rantanen et Leon Draisaitl seront libres comme l’air en juillet 2025. Sans oublier Sidney Crosby!

Imaginez si le 87 venait terminer sa carrière à Montréal, pour servir de grand leader à une jeune équipe prometteuse…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES