Credit : TSN

Kent Hughes prévoit d’être agressif le 1er juillet

PARTAGER

Le plafond salarial de la Ligue nationale de hockey pour la saison 2024-2025 augmentera de 4,5 millions de dollars, une hausse substantielle qui permettra à plusieurs équipes de prolonger les contrats de leurs agents libres et à d’autres de proposer des ententes juteuses à des joueurs autonomes dès le 1er juillet prochain.

Pierre LeBrun, du réseau TSN, nous informe aujourd’hui que Kent Hughes et ses adjoints envisagent de profiter de leur importante marge de manœuvre pour offrir des pactes lucratifs à court terme à des agents libres, dans le but de les attirer à Montréal. Utah et Chicago sont également susceptibles d’adopter une approche similaire.

LeBrun souligne cependant que cette approche a ses limites. Pour plusieurs joueurs qui atteignent l’autonomie complète, il s’agit souvent de leur dernier contrat. Pour d’autres, c’est l’opportunité de négocier un accord payant et de longue durée, une occasion qui se présente rarement au cours d’une carrière professionnelle. Bien que plus rémunératrice d’année en année, une entente de deux ou trois ans pourrait ne pas suffire à les satisfaire, les incitant peut-être à privilégier une sécurité financière étalée sur une période plus grande.

« Ce qui est délicat, c’est que pour plusieurs joueurs autonomes sans compensation, il s’agit de la chance d’une vie de profiter du marché. Ce n’est pas tout le monde qui voudra se contenter d’une entente de deux ans, même si le salaire est plus élevé » – Pierre LeBrun

Il est peu probable que cette tactique fonctionne avec des athlètes aussi talentueux que Sam Reinhart, Steven Stamkos ou encore Elias Lindholm. Cependant, Kent Hughes a tout intérêt à tenter sa chance ; on ne sait jamais, peut-être pourrait-il attirer un gros nom dans la métropole.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES