Nick Suzuki et Cole Caufield (Eric Bolte-USA TODAY Sports)

Le Canadien a joué avec le feu, mais…

PARTAGER

Avec une avance de 4-0 après deux périodes, il fallait s’attendre à ce que le Canadien soit moins affamé en troisième et que les Islanders tentent, au moins, de sauver leur honneur avec un but.

On nes’attendait toutefois pas à ce que le Canadien se fasse totalement dominer, tellement que les Islanders sont venus à un but de créer l’égalité!

Brock Nelson a d’abord donné une lueur d’espoir aux visiteurs en marquant deux buts rapides, à 2:07 et 3:43.

Tout de suite, question de prévenir l’hémorragie, Martin St-Louis a demandé un temps d’arrêt.

La stratégie s’est avérée la bonne. Le CHa ensuite nettement mieux joué, même si les meilleures chances de marquer en troisième ont toutes appartenu aux Islanders.

Laplaie du CH s’est toutefois rouverte à 14:06, quand Bo Horvat a réussi son 12e but de la saison. Oh oh! Soudain, les Islanders y croyaient pour vrai. Et les joueurs et les partisans montréalais sont devenus beaucoup plus nerveux.

Heureusement pour le CH, il a tenu le coup et Christian Dvorak a marqué un premier but en 18 matchs, dansun filet désert, pour donner une victoire de 5-3 aux locaux, qui ont été dominés 17-5 dans les tirs en troisième!

Ce fut vraiment un match en trois temps: une première période serrée, une deuxième à l’avantage du Canadien et une troisième à l’avantage des Islanders.

Le trio Caufield-Suzuki-Slafkovsky a terminé sa soirée avec un but, trois passes et 12 tirs au but; Suzuki a amassé deux aides et 6 tirs, soit le même total que Josh Anderson, le leaderdu match avec deux buts.

Sean Monahan et Justin Barron ont imité leur capitaine avec deux passes; Barron a en plus termin avec un différentiel de +3. Kaiden Guhle a fait encore mieux, +4, pour aller avec une aide.

Le Canadien s’envolera demain après-midi pour Winnipeg, en vue de son duel contre les Jets, lundi.Il jouer aussi au Minnesota, jeudi, et à Chicago, vendredi, avant la pause de Noël.

Son prochain duel sera ensuite le 28, à Raleigh.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES