Juraj Slafkovsky (David Kirouac-USA TODAY Sports)

Le Canadien manque cruellement d’opportunisme

PARTAGER

Le but de Nicholas Robertson, qui a porté la marque à 3-0 Toronto en toute fin de deuxième période, résume tellement bien la soirée du Canadien.

Le CH évoluait en avantage numérique quand Juraj Slafkovsky a vu deux de ses tirs en provenance du cercle droit être bloqués.

Le Slovaque a tenté sa chance une troisième fois et la rondelle a abouti dans la baie vitrée derrière le filet de Martin Jones, avant de ricocher jusqu’en zone neutre sur la lame de Robertson, qui sortait du banc des pénalités.

Il s’est échappé et a battu Samuel Montembeault du côté du gant. Cette séquence démontre à quel point les Leafs sont opportunistes et à quel point le Canadien ne l’est pas.

« On fait tout sauf marquer », a dit l’entraîneur adjoint Trevor Letowski à Marc Denis, sur les ondes de RDS. En effet!

Toronto a 3 buts sur 15 tirs, Montréal n’en a aucun sur 23. Le CH n’a pas été capable de marquer en trois occasions d’avantage numérique, ce qui n’aide pas sa cause.

Kirby Dach domine le Tricolore avec un temps de jeu de 15 minutes. Suivent William Trudeau, à 14:49, Nick Suzuki, à 14:23, Mattias Norlinder, à 13:32, Rafaël Harvey-Pinard, à 13:27, et Justin Barron, à 13:13.

Fait à noter, les trois buts des Maple Leafs ont été marqués par leurs plus beaux espoirs en attaque: Matthew Knies, Fraser Minten et Robertson.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES