(crédit photo: Marc DesRosiers)

Le capitaine du CH, c’est Kaiden Guhle

PARTAGER

Je ne suis pas dans la chambre des Canadiens à tous les jours alors c’est difficile de porter un jugement clair et 100% objectif. Mais en tant qu’ancien joueur et observateur, il m’apparaît évident que le capitaine des Canadiens de Montréal, c’est Kaiden Guhle. Je ne dis pas que d’avoir donné le « C » à Nick Suzuki était une erreur, mais je me questionne sur la nécessité que le CH avait de nommer un capitaine si rapidement. Alors âgé de 23 ans (maintenant 24), Suzuki est surtout reconnu pour être une force tranquille. Je ne suis pas en train de demander à découdre le C du chandail de Suzuki, mais je me demande sérieusement si l’organisation ne serait pas plus patiente si c’était à refaire. À 22 ans, le défenseur est encore très jeune, mais la prestance qu’il dégage est déjà impressionnante.

Un top 4 ?

Kaiden Guhle représente aussi pour moi une des belles surprises de l’équipe depuis le début de la saison sur la glace. Je continue de croire qu’au sein d’une équipe aspirant aux grands honneurs, Guhle serait sur une 2e paire, mais avec la progression constante depuis son arrivée dans la LNH, mon opinion pourrait peut-être changer. Il patine bien, possède un bon lancer et sa prise de décisions s’est grandement améliorée.

Slafkovsky et St-Louis m’ont surpris

Je dois faire mon mea culpa, j’ai été très sévère à l’endroit de Slaf la saison dernière et en début de campagne. J’ai notamment questionné son hockey IQ mais je dois reconnaître aujourd’hui qu’il a une belle progression et qu’il est l’un des meilleurs joueurs de son équipe. Maintenant, à lui de nous montrer qu’elle est son plafond. Un top 6 de qualité ou un bon petit top 9 ?

L’autre membre de l’organisation qui mérite des félicitations, c’est Martin St-Louis. Peu importe le niveau que tu as coaché, tu regardes et évalues le travail des entraîneurs d’une façon différente et très critique. Je l’ai été avec St-Louis et je pense que c’était légitime. Mais sa progression est très impressionnante. Il prend de meilleures décisions pour ce qui est des affrontements, sa prise de décision en situation de match est meilleure et il semble en voie de trouver (enfin !!!) une solution pour l’attaque à 5. Sa gestion de match contre l’Avalanche le 15 janvier était particulièrement bonne.

Maintenant, il faut sérieusement revoir la stratégie défensive (le man to man qui ne fonctionne juste pas) et ça va prendre un peu plus de fermeté et que ses joueurs soient davantage tenus responsables de leurs erreurs et ça commence par l’indiscipline. Ça doit être inacceptable et les joueurs doivent le savoir, tout comme les présences sur la glace qui s’étirent parfois au point de me rendre malade !

Cet article a été rédigé en collaboration avec Marc-André Perreault

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES